Guerre en Ukraine: Poutine assure que "la justesse morale et historique est du côté" de la Russie

Le président russe Vladimir Poutine à Novgorod le 21 septembre 2022. - Ilya PITALEV / SPUTNIK / AFP
Le président russe Vladimir Poutine à Novgorod le 21 septembre 2022. - Ilya PITALEV / SPUTNIK / AFP

Alors que Kiev et plusieurs régions de l'Ukraine sont touchés par de nouvelles frappes mortelles, Vladimir Poutine a décoré ce samedi plusieurs militaires revenus du combat en Ukraine. Leur adressant ses vœux pour l'année 2023, le chef du Kremlin a évoqué une année écoulée forte "d'événements vraiment décisifs et importants" qui "jettent les bases (...) de notre véritable indépendance", alors que le conflit armé entre les deux pays est entré dans son dixième mois.

"L'Occident mentait sur la paix et se préparait à l'agression"

"C'est pour cela que nous nous battons aujourd'hui, en protégeant notre peuple dans nos propres territoires historiques, dans les nouvelles entités constitutives de la Russie", a-t-il ajouté, expliquant que la "justesse morale et historique" était "du côté" de la Russie.

"C'est pour cela que nous nous battons aujourd'hui, en protégeant notre peuple dans nos propres territoires historiques, dans les nouvelles entités constitutives de la Russie", a-t-il ajouté.

Quelques heures plus tôt, le Kremlin avait publié un décret n'obligeant plus les soldats et fonctionnaires en service en Ukraine à déclarer "leurs revenus, leurs dépenses et leurs biens". Une disposition fait partie des mesures incitatives du Kremlin pour pousser les Russes à partir combattre en Ukraine. La mesure s'applique également aux "conjoints et enfants mineurs" des personnes concernées et est rétroactive à partir du 24 février 2022, date du début de l'offensive russe.

Après avoir lancé une offensive militaire contre l'Ukraine début février, la Russie a revendiqué en septembre l'annexion de quatre territoires ukrainiens qu'elle contrôle au moins partiellement, sur le schéma de celle de la péninsule de Crimée en mars 2014.

Le président russe a aussi fustigé "une véritable guerre des sanctions qui nous a été déclarée" par les Occidentaux. "Ceux qui l'ont lancé s'attendaient à la destruction totale de notre industrie, de nos finances et de nos transports. Cela ne s'est pas produit", a-t-il ajouté.

Il a accusé les Américains et Europeéns "d'utiliser cyniquement l'Ukraine et son peuple pour affaiblir et diviser la Russie". "L'Occident mentait sur la paix et se préparait à l'agression. Et aujourd'hui, il n'a pas honte de l'admettre, au grand jour", a encore dit le chef d'État russe.

"Ensemble nous surmonterons toutes les difficultés et garderons notre pays grand et indépendant. Nous irons de l'avant et l'emporterons, pour le bien de nos familles et pour le bien de la Russie", a-t-il conclu.

Article original publié sur BFMTV.com