Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la visite de Sébastien Lecornu à Kiev

© LUDOVIC MARIN / AFP
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, a affirmé mercredi, lors de son premier déplacement à Kiev, vouloir travailler à répondre aux besoins militaires ukrainiens "pour les semaines à venir". "Les présidents (Volodymyr) Zelensky et (Emmanuel) Macron ont demandé (...) de leur faire des propositions pour le mois de janvier pour redéfinir un agenda" commun sur le soutien militaire français, a précisé Sébastien Lecornu lors d'une conférence de presse avec son homologue ukrainien, Oleksiï Reznikov.

Il a indiqué avoir eu des échanges avec le ministre ukrainien sur la "situation tactique et stratégique" sur le terrain et sur "les besoins de l'armée ukrainienne pour les semaines à venir".

Rencontre avec Zelensky à la mi-journée

Sébastien Lecornu a rencontré le président ukrainien lors d'une réunion de travail à la mi-journée. Devant la presse, le ministre français a évoqué "le fonds innovant de 200 millions d'euros" qui permet à l'Ukraine d'acheter directement du matériel auprès d'industriels français, en fonction des priorités de l'Ukraine pour faire face à l'armée russe.

Mi-décembre, une conférence internationale de soutien à l'Ukraine, organisée à Paris, avait permis d'engranger plus d'un milliard d'euros de dons pour aider notamment la population. Un classement du Kiel Institute for the World economy en décembre place la France en 10e position, derrière le Royaume Uni, la Pologne ou l'Allemagne, pour son soutien militaire à Kiev, assuré surtout par les Etats-Unis.

Pari...


Lire la suite sur Europe1