Guerre en Ukraine: pourquoi la Bulgarie est-elle particulièrement visée par la Russie?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le nouveau Premier ministre bulgare Kiril Petkov, le 25 mars 2022 - Ludovic MARIN / AFP
Le nouveau Premier ministre bulgare Kiril Petkov, le 25 mars 2022 - Ludovic MARIN / AFP

La guerre énergétique en écho de la guerre en Ukraine. Ce mercredi, le groupe russe Gazprom a fait l'annonce avoir suspendu toutes ses livraisons de gaz vers la Bulgarie et la Pologne, ces deux pays membres de l'Union européenne n'ayant pas effectué de paiement en roubles, ce qu'exige désormais Vladimir Poutine en réponse aux sanctions économiques concernant la Russie.

La Pologne et la Bulgarie, très dépendantes du gaz russe, avaient annoncé toutes deux mardi soir avoir été notifiées de la suspension des livraisons par Gazprom. Le Premier ministre bulgare Kiril Petkov a dénoncé mercredi un "chantage inacceptable" . Pour lui, cette interruption "constitue une grave violation du contrat."

"Nous ne céderons pas à un tel racket", a-t-il insisté. "Cet acte unilatéral de chantage est inacceptable". "Il ne s'agit pas de chantage", mais d'une réponse à "des actes inamicaux", lui a répondu le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, qui n'est pas plus entré dans les détails. 876450610001_6305283739112

Renouveau politique...

Au-delà de l'aspect contractuel avancé par Moscou, cette coupure revêt également un côté symbolique, qui pourrait même ressembler à une sorte de vengeance diplomatique contre Sofia. Invité sur notre antenne ce jeudi, Alain Bauer, professeur de Criminologie au Conservatoire National des Arts et Métiers, estime qu'il s'agit d'une réaction à l'occidentalisation de plusieurs pays d'Europe de l'Est et des Balkans, dont la Bulgarie.

"La Bulgarie est en train de perdre un gouvernement pro-russe pour un gouvernement pro-occidental, comme la Moldavie qui vient d’élire un gouvernement et une présidente pro-occidentale. Ce sont des représailles politiques directes sur deux pays qui basculent à l’ouest", détaille-t-il.

Fin 2021, après une année marquée par plusieurs impasses institutionnelles et une crise politique majeure, la Bulgarie, pays le plus pauvre de l'Union européenne, s'était finalement doté d'un gouvernement jeune, ouvert vers l'Occident et europhile. A sa tête, Kiril Petkov, un entrepreneur de 42 ans détenteur des nationalités bulgares et canadiennes formé à Harvard.

À l'image de Volodymyr Zelensky en Ukraine, le nouveau Premier ministre, renommé John Travolta pour sa ressemblance physique avec l'acteur américian souligne le JDD, a basé la très large majorité de sa politique sur la lutte contre la corruption, qui gangrène et immobilise le pays depuis la chute du communisme.

876450610001_6305305470112

... menacé par le conflit ukrainien

En compagnie de l'actuel vice-premier ministre Assen Vassilev, celui-ci prend la tête du parti "Continuons le changement" et réussit l'exploit de réunir une majorité après deux premiers scrutins qui n'avaient pas fait émerger une majorité en 2021. Après avoir occupé plusieurs postes au cours des gouvernements provisoires successifs, ils ont finalement obtenu un accord avec plusieurs formations, le Parti socialiste bulgare (BSP), et deux formations anti-corruption afin de finalement obtenir cette majorité. Un succès qui n'a que très peu plu à la Russie, qui voit, année après année, son influence réduire sur les pays de la région.

Au-delà de la coupure de gaz, le conflit ukrainien sème la discorde parmi les politiques bulgares. Alors que le Premier ministre devait voyager à Kiev afin d'estimer les besoins ukrainiens, le Parti socialiste bulgare, membre de la coalition au pouvoir, a annoncé refuser la livraison d'armes à l'Ukraine. Le cas contraire, le BSP quitterait le gouvernement et de nouvelles législatives anticipées seraient convoquées, rappelle Ouest-France. Pour l'heure, la Bulgarie est le seul pays membre de l'Union européenne, avec la Hongrie, a ne pas avoir envoyé d'armement.

"Le Kremlin a échoué"

En ce qui concerne la survie énergétique du pays, la Bulgarie sera désormais approvisionnée en gaz "par leurs voisins de l'UE", a fait savoir mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

"Nous ferons en sorte que la décision de Gazprom ait le moins d'effet possible sur les consommateurs européens", avait assuré la cheffe de l'exécutif bruxellois dans une brève allocution à la presse. "Aujourd'hui, le Kremlin a échoué une fois de plus dans sa tentative de semer la division parmi les Etats membres", a-t-elle conclu.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles