Guerre en Ukraine: le pont Antonovsky, près de Kherson, partiellement détruit

Les combats semblent prendre une tout autre tournure dans la région de Kherson, sous occupation russe. Le pont Antonovsky, l'un des seuls points de franchissement du Dniepr, près de la ville, a été partiellement détruit par une frappe de missiles longue portée Himars, fournis par les Américains à l'artillerie ukrainienne.

Avec notre correspondant à Kiev,Stéphane Siohan

En Ukraine, les combats semblent être en train de prendre une toute nouvelle dimension dans la région de Kherson, au sud du pays, où les forces de Kiev ont engagé une contre-offensive. Dans la nuit de mardi à mercredi 27 juillet, le pont Antonovsky, long de 1 300 mètres, a été frappé pour la troisième fois depuis le 19 juillet, par des missiles de longue portée de type Himars.

Ces missiles multiples fournis par les États-Unis permettent à l’artillerie ukrainienne d’effectuer des frappes dans la profondeur, de façon très précise, parfois à plus de 80 kilomètres de distance.

►À lire aussi : Guerre en Ukraine: la ville de Kherson, nouvel enjeu symbolique pour Kiev et Moscou

La chaussée de l’ouvrage, criblée d’impacts, a été rendue impraticable à l’endroit des frappes, et ce mercredi 27 juillet, les autorités russes d’occupation à Kherson l’ont fermé jusqu’à nouvel ordre.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles