Guerre en Ukraine : plusieurs morts dans un bombardement à Mykolaïv

Un pompier face à un incendie sur un bâtiment après un bombardement à Mykolaïv, le 31 juillet 2022.   - Credit:STR / UKRAINIAN EMERGENCY SERVICE / AFP
Un pompier face à un incendie sur un bâtiment après un bombardement à Mykolaïv, le 31 juillet 2022. - Credit:STR / UKRAINIAN EMERGENCY SERVICE / AFP

Dans la nuit de samedi à dimanche, cette ville du sud du pays a été le théâtre de violents bombardements ayant entraîné la mort d’un couple de civils.

La ville de Mykolaïv, dans le sud de l'Ukraine, a été la cible de bombardements russes massifs, probablement « les plus forts » depuis le début de la guerre. Selon le maire de la ville, Oleksandre Senkevytch, de « puissantes explosions » ont été entendues à deux reprises dans la nuit de samedi à dimanche. Le gouverneur de la région, Vitali Kim, a fait état de deux morts, un couple de civils, dans ces frappes.

Il s'agit d'Oleksiï Vadatoursky, 74 ans, propriétaire de la principale société ukrainienne de logistique céréalière Niboulon, et de son épouse Raïssa Vadatourska, qui étaient chez eux au moment des frappes. Millionnaire et « héros de l'Ukraine », Oleksiï Vadatoursky était le 24e Ukrainien le plus riche sur la liste du magazine Forbes en 2021. Avant la guerre, sa société exportait des céréales dans 70 pays.

À LIRE AUSSI En pleine guerre en Ukraine, Paris refuse d'extrader un homme d'affaires russe

Zelensky appelle à évacuer Donetsk

D'autres frappes ont touché les régions de Kharkiv (est) et Soumy (nord-est). Quelques bâtiments ont été endommagés dans une série d'explosions à Kharkiv. Une personne a été tuée et deux ont été blessées dans la région de Soumy, qui a été la cible de plus de 50 frappes au cours des 24 dernières heures. Pavlo Kyrylenko, gouverneur de la région de Donetsk, où Moscou concentre le gros de ses attaques, a déclaré que trois civils avaient été tués et huit blessés dans des bombardements samedi.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a [...] Lire la suite

VIDÉO - Bombardement de la prison d'Olenivka: "Ces prisonniers étaient, pour les Ukrainiens, le symbole absolu de la résistance à l'envahisseur russe", affirme la co-fondatrice du collectif Stand with Ukraine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles