Guerre en Ukraine: Kiev touchée par de nombreuses explosions

Des explosions ont été entendues dans un quartier résidentiel de Kiev le dimanche 26 juin 2022 au matin. - BFMTV
Des explosions ont été entendues dans un quartier résidentiel de Kiev le dimanche 26 juin 2022 au matin. - BFMTV

Epargnée depuis trois semaines par les bombardements russes, la capitale ukrainienne est de nouveau la cible de tirs de missiles russes. Quatre explosions ont été entendues à Kiev ce dimanche dans la matinée, vers 6h30 heure locale et 3h30 GMT, rapportent des journalistes de l'AFP. Selon un député ukrainien, 14 missiles russes ont été tirés dans la région de Kiev et sur la ville.

Ces explosions se sont produites environ trentent minutes après le déclenchement de sirènes anti-aériennes de Kiev. Un complexe résidentiel proche du centre-ville, dans le quartier de Chevchenkivsky, a été touché dans cette frappe, provoquant l'incendie d'un immeuble de neuf étages et la formation d'un important nuage de fumée grise.

Deux personnes hospitalisées

Selon un bilan provisoire, deux personnes ont été hospitalisées. "Des ambulances et secouristes sont sur place. Dans deux immeubles, le sauvetage et l'évacuation des résidents est en cours", a indiqué sur Telegram Vitaly Klitschko. Celui-ci précise que le bilan pourrait encore s'alourdir, des personnes se trouvant encore "sous les décombres".

Toujours d'après la même source, une fillette de 7 ans a pu être sauvée, et les secours tentent à présent de faire de même avec sa mère.

Des débris de missiles sont tombés sur un village des alentours

"Un missile a été abattu par la défense anti-aérienne dans la région de Kiev, les débris sont tombés sur un village", a indiqué le gouverneur de la région de Kiev, Oleksiï Kouleba sur Telegram.

"Nos militaires font tout pour prévenir les attaques contre notre ville. Mais nous ne pouvons malheureusement pas garantir la sécurité à 100% à Kiev ni ailleurs en Ukraine tant que cette agression se poursuit", a de son côté fait valoir le maire de Kiev.

Invité sur BFMTV, le député ukrainien Oleksiy Goncharenko dénonce ce dimanche matin une frappe russe "barbare" visant les civils. "C'est la réalité de l'Ukraine: les Russes attaquent les civils. Ils disaient que les objetcifs étaient militaires, mais en réalité, plusieurs civils sont attaqués, c'est une tactique de terreur et de destruction des infrastructures. C'est la manière russe de faire la guerre", déclare-t-il sur notre antenne.

"Je pense que c'est la réaction de Poutine suite à la décision de donner le statut de candidat à l'UE à l'Ukraine", estime-t-il.

"Intimider les Ukrainiens"

Selon le maire de Kiev, cette frappe russe vise également à "intimider les Ukrainiens" alors qu'un sommet de l'Otan doit se tenir du 28 au 30 juin à Madrid.

Il s'agit "d'intimider les Ukrainiens [...] à l'approche du sommet de l'Otan", a-t-il déclaré après s'être rendu sur le lieu de l'explosion, quelques jours avant le sommet de l'Alliance atlantique critiquée par la Russie.

Ce dimanche, s'ouvre également une réunion des dirigeants des pays du G7 en Allemagne. Il y sera notamment question de la situation en Ukraine, tandis que la Russie progresse dans sa conquête du Donbass. À cette occasion, Volodymyr Zelensky devrait prendre la parole en visioconférence lundi.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles