Guerre en Ukraine : face à Poutine, le plaidoyer de Macky Sall pour l'Afrique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le président sénégalais Macky Sall s'est à son tour rendu ce vendredi en Russie pour insister auprès de Vladimir Poutine de « prendre conscience » que les pays africains sont « des victimes » du conflit.
Le président sénégalais Macky Sall s'est à son tour rendu ce vendredi en Russie pour insister auprès de Vladimir Poutine de « prendre conscience » que les pays africains sont « des victimes » du conflit.

« Je suis venu vous voir pour vous demander de prendre conscience que nos pays bien qu'éloignés du théâtre (de la guerre), sont victimes de cette crise sur le plan économique ». C'est le message qu'est venu délivrer à Vladimir Poutine le chef de l'État sénégalais Macky Sall, en sa qualité de président en exercice de l'Union africaine, en visite à Sotchi (sud de la Russie) ce vendredi 3 juin. Le dirigeant sénégalais, accompagné du président en exercice de la Commission de l'UA, a insisté – cent jours après le déclenchement de la guerre – auprès du président russe afin qu'il prenne « conscience » que l'Afrique est victime de son conflit en Ukraine, du fait du danger d'une grave crise alimentaire mondiale.

« Une grande partie de l'humanité est très attentive à ce qui se passe » en Ukraine, a déclaré Macky Sall, évoquant la nécessité de libérer les stocks de céréales et d'engrais.

À LIRE AUSSIGuerre en Ukraine : l'Afrique met la pression sur l'Union européenne

Le cri d'alerte des pays africains

En effet, le conflit qui implique la Russie et l'Ukraine, deux superpuissances agricoles qui assuraient 30 % des exportations mondiales de blé, a immédiatement conduit à une flambée des cours, qui dépassent déjà ceux qui ont déclenché les Printemps arabes de 2011 et les émeutes de la faim de 2008. Or, les voyants sont au rouge, plus aucun navire ne sortant d'Ukraine – qui était aussi le quatrième exportateur de maïs, en passe de devenir le troisième exportateur mondial de [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles