Guerre en Ukraine : les pistes de la Commission européenne pour se passer du gaz russe

Les Français vont devoir réduire leur consommation de gaz : l'Europe a fixé un objectif et les États vont devoir s'y tenir s'ils veulent passer l'hiver. Bruxelles anticipe une fermeture du gazoduc Nord Stream 1. Le géant russe Gazprom a annoncé jeudi matin avoir rouvert les vannes après des travaux d'entretien , mais l'Europe préfère tout de même se préparer au pire. Comment se passer du gaz russe ? En diversifiant les sources d'approvisionnement, mais pas seulement. Il faudra aussi se serrer la ceinture. En clair, chaque État devra réduire sa consommation de 15%. Comment la Commission européenne compte parvenir à cet objectif ?

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Reports de fermeture de centrales nucléaires

Par une série de mesures concrètes : chauffer des bâtiments publics et des locaux commerciaux à 19 degrés maximum, inciter financièrement les industries à passer à d'autres combustibles en privilégiant le renouvelable, reporter la fermeture des centrales nucléaires ou encore sensibiliser les citoyens aux économies d'énergie. Ce sont les leviers proposés par la Commission européenne.

L'objectif est clair : économiser 45 milliards de mètres cubes de gaz jusqu'en mars 2023. Des mesures qui reposent d'abord sur le volontariat des États, mais en cas de rupture complète des approvisionnements, elles pourraient devenir juridiquement contraignantes. Pour Ursula von der Leyen, il faut donc être prêt et envoyer un signal de ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles