Guerre en Ukraine: Pink Floyd se retire des plateformes en Russie

Dave Gilmour et Roger Waters, du groupe Pink Floyd, ici en 2005. (Photo: via Associated Press)
Dave Gilmour et Roger Waters, du groupe Pink Floyd, ici en 2005. (Photo: via Associated Press)

RUSSIE - Les fans russes de Pink Floyd vont être déçus. En réponse à la guerre lancée par Vladimir Poutine en Ukraine, le groupe de rock anglais a décidé de se retirer de toutes les plateformes musicales en Russie. Le groupe a annoncé la nouvelle sur Twitter vendredi 11 mars.

“Pour se tenir aux côtés du monde en condamnant fermement l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les œuvres de Pink Floyd, à partir de 1987, et tous les enregistrements solo de David Gilmour sont retirés de tous les fournisseurs de musique numérique en Russie et en Biélorussie à partir d’aujourd’hui (11 mars)”, a écrit le groupe.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Sur Twitter, David Gilmour avait déjà appelé à la paix quelques jours après le début de l’invasion russe, le 1er mars: “Soldats russes, s’il-vous-plaît, arrêtez de tuer vos frères. Il n’y aura aucun gagnant dans cette guerre. Ma belle-fille est Ukrainienne et mes petites-filles veulent visiter et connaitre leur beau pays. Arrêtez cela avant que tout soit détruit. Poutine doit s’en aller”.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Il accompagnait son message du clip de sa chanson “In Any Tongue”, datée de 2016. Cette année-là, il expliquait au Sun: C’est à propos de la futilité de (la guerre). Certaines personnes sont assises au Royaume-Uni ou aux États-Unis et font voler des drones au-dessus d’autres parties du monde. Ils sont assis dans le confort d’une petite salle de contrôle, jouent avec un joystick, (tuent des gens), puis rentrent chez eux et mangent un curry.”

D’autres artistes ont annoncé un boycott de la Russie en annulant des concerts, comme Green Day, Iggy Pop, ou encore Franz Ferdinand. De nombreuses entreprises ont aussi pris la décision de boycotter la Russie, à l’image de McDonald’s, Ikea, Disney, Apple, Coca-Cola ou encore Nike.

À voir également sur Le HuffPost: La star du basket américain Brittney Griner arrêtée en Russie

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI: