Guerre en Ukraine: Pelé demande à Poutine "d'arrêter l'invasion"

Pelé à Sao Paulo en 2014 - Avalon / Icon Sport
Pelé à Sao Paulo en 2014 - Avalon / Icon Sport

"Je veux utiliser le match d'aujourd'hui comme une opportunité pour faire une requête: arrêtez l'invasion. Il n'y a absolument rien qui justifie une telle violence." Dans une lettre publiée ce mercredi sur son compte Instagram, avant le match de barrage gagné par l'Ukraine contre l'Ecosse (3-1) pour la Coupe du monde 2022, Pelé s'est adressé au président russe Vladimir Poutine.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

"Le pouvoir d'arrêter ce conflit est entre vos mains"

"Aujourd'hui, les Ukrainiens tentent d'oublier, au moins durant 90 minutes, la tragédie qui touche encore leur pays. Tenter de se qualifier pour une Coupe du monde est déjà une tâche ardue. C'est presque impossible avec autant de vies en jeu", a commenté le Brésilien, légende de la Seleção, qui suit une chimiothérapie pour une tumeur du côlon détectée en septembre. "J'ai vécu huit décennies, lors desquelles j'ai vu des guerres et des discours de haine de dirigeants au nom de la sécurité de leur peuple. Nous ne pouvons plus revenir à cette époque, il faut évoluer", a insisté Pelé, 81 ans, pour qui le conflit en Ukraine est "pervers" et "injustifiable".

Le triple champion du monde a rappelé qu'il avait rencontré Poutine en 2017, un an avant le Mondial disputé en Russie. "Nous avions échangé de grands sourires, nous nous étions serré longuement la main. Le pouvoir d'arrêter ce conflit est entre vos mains. Les mêmes mains que j'ai serrées en 2017", a-t-il conclu. Plus tôt mercredi, Pelé a publié une photo de lui souriant, assis sur un fauteuil roulant, brandissant un trophée aux côtés de membres de sa famille. "Comme toujours, je célèbre les petites victoires", a-t-il écrit en légende. Sur Instagram, il publie souvent d'anciennes photos de ses moments de gloire, mais peu d'images récentes. La dernière remontait au 22 avril.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles