Guerre en Ukraine: passe d'armes entre Lavrov et le reste du Conseil de sécurité à l'ONU

Ce jeudi, le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni pour évoquer le dossier ukrainien. L’occasion pour la Russie de faire entendre sa voix, après les nombreuses condamnations, depuis lundi, à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU.

Avec notre envoyé spécial à New York, Christophe Paget

D’emblée, le secrétaire d’État américain Antony Blinken, qui intervenait en premier, s’en est pris à Vladimir Poutine et la guerre qu’il mène en Ukraine. « On ne peut pas laisser le président Poutine s'en tirer comme ça », a-t-il déclaré lors de cette réunion du Conseil de sécurité de l'ONU dont le thème était la situation en Ukraine et l'« impunité » des crimes commis depuis l'invasion du pays par la Russie en février.

Son homologue russe, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, a voulu retourner le thème de l’impunité contre l’Ukraine. « Depuis 2014, les forces nationales extrémistes, russophobes et néonazies ont pris le pouvoir en Ukraine par un coup d’État. L’armée ukrainienne et des combattants nationalistes tuent des habitants du Donbass en toute impunité. La CPI n’a réagi à aucun de ces crimes », a-t-il déclaré, ajoutant que Kiev devait « son impunité à ses partenaires occidentaux ».

► À lire aussi: À l'ONU, Emmanuel Macron appelle à prendre position contre la Russie


Lire la suite sur RFI