Guerre en Ukraine : nouvelle salve de missiles russes sur l’Ukraine

Des immeubles résidentiels de cinq magasins endommagés après une précédente frappe de missiles russes à Mykolaïv le 11 novembre 2022 (Photo d’illustration).
ANATOLII STEPANOV / AFP Des immeubles résidentiels de cinq magasins endommagés après une précédente frappe de missiles russes à Mykolaïv le 11 novembre 2022 (Photo d’illustration).

GUERRE EN UKRAINE - Les alarmes retentissent à nouveau à travers l’Ukraine. Ce lundi 5 décembre, la Russie a lancé une nouvelle attaque de missiles sur son voisin ukrainien, déclenchant des alertes antiaériennes dans tout le pays. Plusieurs régions attestent également de coupures d’eau et d’électricité après cette énième salve de missiles.

À Kiev, comme dans le reste de l’Ukraine, les habitants ont été contraints de se mettre à l’abri ce lundi, à la suite d’une nouvelle série de frappes russes où au moins « deux personnes ont été tuées et trois blessées », dont un enfant, selon le rapport du chef adjoint de l’administration présidentielle ukrainienne sur Telegram. Les deux victimes se trouvaient dans la région de Zaporijjia, dans le sud de l’Ukraine.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Kyrylo Timochenko, le chef adjoint du bureau présidentiel ukrainien, a annoncé que la frappe ayant tué deux personnes dans la région de Zaporijjia s’était écrasée sur des bâtiments et avait détruit plusieurs maisons de la ville de Mykolaïv, située à 35 km au nord-ouest de la ligne de front de Kherson. Il a également ajouté que les défenses aériennes de la région fonctionnaient, tout en recommandant aux habitants de rester à l’abri.

Plusieurs régions privées d’eau et d’électricité

« Des missiles ont déjà été lancés », a annoncé le porte-parole de l’armée de l’air ukrainienne, Yuriy Ihnat, au moment où les systèmes de défense aérienne de l’Ukraine ont été mis à contribution. Plusieurs missiles russes ont d’ailleurs été détruits par les systèmes de défense ukrainiens, selon les autorités locales.

Au total, plus de 100 missiles ont été lancés simultanément ce lundi par la Russie, avec comme cibles principales les régions de Kharkiv, Donetsk et Poltava.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« N’ignorez pas l’alarme », a d’ailleurs conseillé à la population Andriy Yermak, chef du personnel présidentiel ukrainien. Sur un cliché partagé sur Twitter, la population de la capitale Kiev s’était déjà réfugiée dans les couloirs du métro, après les premières notes des alarmes de la ville.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Et comme avec les précédentes frappes de ce genre, lancées par l’armée russe, ce sont les installations énergétiques de l’Ukraine qui ont été visées, plongeant dans le noir la ville de Mykolaïv, selon le maire de la ville, Oleksandre Sienkevitch. Des coupures d’eau et d’électricité ont également été constatées dans plusieurs villes ukrainiennes d’après les autorités locales et régionales.

Selon le ministère de l’énergie, l’intégralité de la région de Soumy, dans le nord-est du pays, est actuellement privée d’électricité, suite à un arrêt d’urgence effectué pour anticiper les fortes perturbations rencontrées par le système énergétique de l’Ukraine.

Et d’après les informations transmises par le chef de l’administration militaire de Kryvyï Rig, dans le centre de l’Ukraine, « une partie de la ville est privée d’électricité, plusieurs chaudières et stations de pompage sont déconnectées ». Les opérateurs d’Odessa, grand port du Sud, ont également rapporté des coupures d’eau dans leur ville.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi