Guerre en Ukraine : Nike fait ses adieux au marché russe

Les magasins Nike en Russie, ici à Moscou, vont définitivement fermer leurs portes. 
Les magasins Nike en Russie, ici à Moscou, vont définitivement fermer leurs portes.

L'équipementier sportif américain Nike a annoncé quitter définitivement le marché russe et ne pas avoir l'intention de rouvrir ses magasins, fermés d'abord temporairement dans la foulée des sanctions contre Moscou pour son offensive en Ukraine. « Par conséquent, Nike.com et l'application mobile Nike ne seront plus disponibles dans cette région. Les magasins Nike ont récemment fermé temporairement et ne rouvriront pas », a indiqué le groupe dans un message sur son site russe, jeudi 23 juin.

Après McDonald's ou Ikea, il s'agit d'une énième marque occidentale emblématique qui quitte le marché russe, après s'y être ruée à la fin de l'Union soviétique. Le groupe n'a pas donné de détails supplémentaires sur les motifs de cette décision, se contentant d'indiquer que « ces derniers temps, Nike ne peut garantir la livraison des marchandises aux acheteurs russes ». La firme américaine explique que des commandes ont été annulées en conséquence et seraient remboursées.

À LIRE AUSSI Coca, McDo, Nike… L'exode des entreprises américaines de Russie

Les menaces des autorités russes

Début mars, quelques jours après l'entrée des troupes russes en Ukraine, Nike avait annoncé la fermeture temporaire de toutes ses succursales gérées directement en Russie, soit 116 magasins. Le 25 mai, le groupe avait annoncé la suspension de ses ventes dans des magasins partenaires en Russie et l'interruption de toutes ses collaborations avec des détaillants dans le pays, tout en indiquant continue [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles