La guerre en Ukraine "n'aura pas de vainqueur", juge l'ONU

Le coordinateur de l'ONU a jugé ce vendredi que la guerre en Ukraine "n'a et n'aura pas de vainqueur".

La guerre en Ukraine "n'aura pas de vainqueur" a jugé ce vendredi le coordinateur de l'ONU dans le pays, au 100e jour de l'invasion russe.

"Cette guerre n'a et n'aura pas de vainqueur", a affirmé Amin Awad dans un communiqué. "Nous avons besoin de paix. La guerre doit cesser", a-t-il exhorté, alors que les négociations entre Kiev et Moscou sont au point mort depuis plusieurs semaines.

L'invasion russe lancée le 24 février "a fait payer un lourd tribut à la population civile", s'alarme le coordinateur, parlant "des destructions, des dévastations dans des villes et villages" ainsi que des "vies, des maisons, des emplois et des perspectives perdues".

Depuis plusieurs semaines, les armées ukrainienne et russe s'affrontent dans l'Est du pays, dans le bassin minier du Donbass, désormais cible prioritaire de Moscou, comme dans le Sud, où des responsables russes ont évoqué une possible annexion des territoires occupés.

"14 millions d'Ukrainiens contraints de fuir"

"La situation dans l'Est est vraiment difficile", a indiqué mercredi le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans un entretien au média américain Newsmax, évoquant le chiffre de "60 à 100 soldats par jour tués au combat, et quelques 500 blessés".

"En un peu plus de trois mois, près de 14 millions d'Ukrainiens ont été contraints de fuir leur foyer, la majorité étant des femmes et des enfants", poursuit Amin Awad dans le communiqué, qualifiant ce phénomène de "sans précédent dans l'histoire".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Guerre en Ukraine - Frédéric Encel : "Les Ukrainiens sont condamnés à attendre que Monsieur Poutine accepte un cessez-le-feu"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles