Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir au 211ème jour du conflit

© Maciek Musialek / NurPhoto / NurPhoto via AFP

Au lendemain de l'annonce de la mobilisation de 300.000 soldats supplémentaires , et des menaces de recours à l'arme nucléaire proférées par Vladimir Poutine , la Russie, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, devrait défendre au Conseil de sécurité de l'ONU son projet d'annexion et son invasion de l'Ukraine , alors que l'offensive entre dans son 211e jour. Les territoires d'Ukraine sous contrôle russe et Moscou ont affirmé que les votes d'annexion par la Russie prévus à partir de vendredi auraient bien lieu malgré le tollé international qu'ils suscitent.

Les informations à retenir :

- Des référendums d'annexions organisés dans quatre régions ukrainiennes à partir de vendredi

- Poutine prêt à utiliser "tous les moyens" dans son arsenal

- La Russie devrait défendre son invasion de l'Ukraine au Conseil de l'ONU

- Des manifestations en Russie après l'annonce de la mobilisation partielle

Volodymyr Zelensky appelle les Russes à la mobilisation

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté jeudi les Russies à "protester" contre la mobilisation sur le front ukrainien annoncée par le Kremlin ou à "se rendre" aux forces de Kiev.

"55.000 soldats russes ont été tués dans cette guerre en six mois (...) Vous en voulez davantage? Non? Alors protestez! Luttez! Fuyez! Ou rendez-vous" à l'armée ukrainienne, a-t-il lancé en russe dans son adresse vidéo traditionnelle.

Les quatre régions de l'Ukraine soumises à des référendums d'annexions

De vendredi à mardi,...


Lire la suite sur Europe1