Guerre en Ukraine : un avion russe viole l’espace aérien suédois

Un avion AN-30 de reconnaissance russe a violé l'espace aérien suédois, vendredi 29 avril, selon la défense suédoise. (illustration)
Un avion AN-30 de reconnaissance russe a violé l'espace aérien suédois, vendredi 29 avril, selon la défense suédoise. (illustration)

Vendredi 29 avril, un avion de reconnaissance russe a brièvement violé l'espace aérien suédois, selon l'état-major du pays scandinave. « Il est totalement inacceptable de violer l'espace aérien suédois », a dénoncé le ministre suédois de la Défense Peter Hultqvist.

Début mars déjà, quatre avions de combat russes avaient brièvement violé l'espace aérien suédois à l'est de l'île du Gotland en mer Baltique. Sur le front ukrainien, les forces russes maintiennent leur pression sur les régions de l'est et du sud, particulièrement autour de Kharkiv. Moscou tente coûte que coûte d'y accentuer son contrôle en dépit, selon Kiev, de revers sur le terrain.

À LIRE AUSSICanons, missiles… Ces armes que la France livre à l'Ukraine

Moscou appelle à cesser les livraisons d'armes

Des bombardements à Kharkiv ont fait au moins un mort et plusieurs blessés. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a reconnu que la situation dans cette région du nord-est était « difficile ». « Mais nos militaires obtiennent des succès tactiques », a-t-il affirmé, en dépit de déclarations contraires faites par Sergueï Lavrov. « L'opération militaire spéciale se poursuit conformément au plan », a assuré le ministre russe des Affaires étrangères, ajoutant que tous ses objectifs « seront atteints en dépit de l'obstruction de nos adversaires ».

Le ministre russe appelle en outre les alliés occidentaux de l'Ukraine à cesser leurs livraisons d'armes. L'aide militaire apportée au gouvernement ukrainien s [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles