Guerre Ukraine: Moscou accuse Kiev d'avoir visé deux centrales sous contrôle russe

Un soldat russe devant une centrale électrique près de la ville de Shchastya, dans le sud-est de l'Ukraine lors d'une visite du site organisée par l'armée russe, le 13 avril 2022 (ILLUSTRATION) - Alexander NEMENOV © 2019 AFP
Un soldat russe devant une centrale électrique près de la ville de Shchastya, dans le sud-est de l'Ukraine lors d'une visite du site organisée par l'armée russe, le 13 avril 2022 (ILLUSTRATION) - Alexander NEMENOV © 2019 AFP

Deux centrales électriques thermiques, situées dans la région de Donetsk en Ukraine et placées sous contrôle de l'armée russe, ont été endommagées par des tirs de roquette de l'armée d'Ukraine, ont rapporté ce dimanche des responsables politiques installés par Moscou et l'agence de presse d'État russe TASS.

Les officiels ont indiqué sur leurs comptes Telegram que l'attaque contre les centrales de Zuhres et Novyi Svit a fait des blessés. Selon TASS, deux personnes sont encore prises dans les décombres sur un des deux sites.

Fin du "cessez-le-feu" russe samedi soir

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès des autorités ukrainiennes. Celles-ci ne revendiquent jamais leurs offensives sur le sol russe ou dans les territoires ukrainiens sous contrôle russe.

Le cessez-le-feu décrété unilatéralement par Moscou à l'occasion du Noël orthodoxe a pris fin hier soir. Malgré cette trêve, des tirs d'obus ont retenti samedi dans la ville ukrainienne de Bakhmout. L'Ukraine y a vu une preuve que les promesses russes n'étaient pas tenues, tandis que Moscou a parlé d'une riposte à des tirs ukrainiens.

Article original publié sur BFMTV.com