Guerre en Ukraine : Moscou accuse Israël de «soutenir le régime néonazi de Kiev»

© Pavel Bednyakov / Sputnik / Sputnik via AFP

Moscou a accusé mardi Israël de "soutenir le régime néonazi de Kiev", enfonçant le clou après que le chef de la diplomatie russe a repris une théorie du complot sur le "sang juif" présumé d'Adolf Hitler. "Nous avons prêté attention aux déclarations anti-historiques du ministre des Affaires étrangères (israélien) Yaïr Lapid, qui expliquent en grande partie la décision du gouvernement actuel de soutenir le régime néonazi de Kiev", a indiqué la diplomatie russe dans un communiqué. "L'histoire connaît malheureusement des exemples tragiques de coopération entre juifs et nazis", ajoute le communiqué.

>> À LIRE AUSSI - Invasion militaire russe : quel peut être le rôle d'Israël en Ukraine ?

Une discours justifiant la "dénazification" de l'Ukraine

Le président ukrainien Volodymyr "Zelensky fait valoir cet argument: comment le nazisme peut-il être présent (en Ukraine ) s'il est lui-même juif. Je peux me tromper, mais Hitler avait aussi du sang juif", avait lancé Sergueï Lavrov dimanche soir, dans une interview accordée à un média italien. Le prétendu "sang juif" d'Hitler est une théorie du complot traitée avec scepticisme par les historiens.

"Les propos du ministre Lavrov sont à la fois scandaleux, impardonnables et une horrible erreur historique", avait condamné lundi son homologue israélien Yaïr Lapid, précisant que l'ambassadeur de Russie en Israël avait été convoqué pour des "clarifications". "Aucune guerre n'est comparable à la Shoah... L'utilisation du génocide juif co...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles