Publicité

Guerre en Ukraine: des ministres italiens opposés à l'éventualité d'un envoi de troupes

Deux ministres du gouvernement de droite et d’extrême droite italien, dirigé par Giorgia Meloni, ont fait part de leur total désaccord sur l’idée d’envoyer des troupes en soutien à l’Ukraine, lancée par Emmanuel Macron.

Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

L'éventualité de l'envoi de troupes au sol en soutien à L'Ukraine serait hors de question, pour les ministres italiens des Affaires étrangères et de la Défense. « L’envoi de troupes de l’Otan en Ukraine équivaudrait à risquer une troisième guerre mondiale », a déclaré à plusieurs médias le chef de la diplomatie, Antonio Tajani. Et d’ajouter : « Nous devons aider l’Ukraine à se défendre, mais pas pour faire la guerre à la Russie. »

Dans un entretien au quotidien La Repubblica, le ministre de la Défense, Guido Crosseto, lui a fait écho en affirmant que Rome n’enverrait « jamais de soldats dans la zone de conflit ». Par ailleurs, il a vivement critiqué la rencontre entre les dirigeants français, allemand et polonais, qui s’est tenue le 15 mars à Berlin. « L'Europe devrait s'abstenir d'étaler ses contradictions au sujet de la guerre en Ukraine. Face au "monolithe" qu'est la Russie, l’Union européenne a besoin d'une stratégie claire, non contradictoire, et peut-être de se bâtir en tant que coalition », a-t-il estimé.


Lire la suite sur RFI