Ukraine: des milliers de civils évacués dans la région de Kharkiv, une raffinerie en feu en Russie

Le président Zelensky parle ce dimanche soir de « combats acharnés ». Plus de 4 000 personnes ont été évacuées des zones frontalières de la région de Kharkiv, dans le nord-est de l'Ukraine, a déclaré le gouverneur local, à la suite d'une offensive russe transfrontalière surprise qui a débuté vendredi.

Au surlendemain d'une offensive russe au nord de Kharkiv, Oleg Synegubov, le gouverneur régional, a annoncé ce dimanche sur les réseaux sociaux qu'« au total, 4 073 personnes ont été évacuées ».

L'ensemble des zones frontalières de la région ukrainienne de Kharkiv sont « sous le feu » russe, « presque 24 heures sur 24 », a également déclaré le gouverneur de cette région de l'est de l'Ukraine, ajoutant que « la situation est difficile ».

« Des batailles défensives et des combats acharnés se poursuivent sur une grande partie de notre frontière », a confirmé Volodymyr Zelensky ce dimanche soir. « L'idée derrière les attaques dans la région de Kharkiv est d'étirer nos forces et de saper le moral », estime le président ukrainien.

La Russie prend le contrôle de localités

Samedi, le ministère russe de la Défense avait déclaré que ses troupes avaient « libéré » cinq villages ukrainiens dans la région de Kharkiv, deuxième ville du pays, ainsi qu'un autre dans la région de Donetsk, plus au sud.

Le ministère a ensuite fait état de la prise de quatre localités supplémentaires très proches de la frontière, à savoir Gatichtché, Krasnoïé, Morokhovets et Oleïnikovo.


Lire la suite sur RFI