Guerre en Ukraine : malgré l'accord pour l'exportation des céréales, la Russie a bombardé le port d'Odessa

© Oleksandr GIMANOV / AFP

Alors qu’un accord a été signé ce vendredi 22 juillet entre la Russie et l’Ukraine afin de permettre l’exportation de 20 à 25 millions de tonnes de céréales bloquées sur les ports de la mer Noire, le port d’Odessa, ville située au sud de l’Ukraine a été bombardée ce samedi. Les frappes ont touché une usine de traitements de céréales. Dans un communiqué posté sur les réseaux sociaux, le porte-parole de l’administration de la région concernée a déclaré que ce sont bien les forces russes qui avaient commis cette attaque : « L'ennemi a attaqué le port d'Odessa avec des missiles de croisière de type Kalibr. Deux missiles ont été abattus par la défense antiaérienne. »

Après cette attaque, le gouvernement ukrainien considère que son homologue russe cherche à compromettre l’accord signé entre les deux protagonistes : « Il a fallu moins de 24 heures à la Fédération de Russie pour remettre en cause, avec des attaques de missiles sur le territoire du port d'Odessa, les promesses et les accords qu'elle a faits à l'ONU et la Turquie dans le document signé hier à Istanbul » , a ainsi déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères ukrainien Oleg Nikolenko, dans des propos relatés par l’AFP. « Le président russe a craché au visage du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres et du président turc Recep Erdogan, qui ont déployé d'énormes efforts pour parvenir à cet accord. »

Lire aussi - Guerre en Ukraine : la Russie a-t-elle les moyens d’étendre ses objectifs militaires et ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles