Guerre en Ukraine : l'UE approuve une nouvelle aide financière de cinq milliards d'euros

© FRANK RUMPENHORST / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE VIA AFP

Pour aider l'Ukraine à faire face aux conséquences de la guerre contre la Russie qui fait rage depuis février, l'Union européenne a approuvé ce vendredi une aide d'un montant de cinq milliards de dollars au pays dirigé par Volodymyr Zelensky. Un prêt approuvé par les 27 ministres des Finances de l'UE.

Les 27 ministres des Finances de l'UE ont donné vendredi leur feu vert à une nouvelle aide de cinq milliards d'euros à l'Ukraine afin de l'aider face aux conséquences de la guerre. Cette assistance sous forme de prêt, proposée mercredi par la Commission, représente la deuxième tranche d'un paquet maximum de neuf milliards pour 2022 annoncé en mai par la présidente de l'exécutif européen, Ursula von der Leyen.

"Le nouveau prêt de 5 milliards d'euros sera utilisé pour le fonctionnement quotidien de l'État (ukrainien) et des infrastructures essentielles du pays, comme les écoles et les hôpitaux", a déclaré le ministre des Finances, Zbynek Stanjura, après une réunion à Prague avec ses homologues de l'UE.

Les Vingt-Sept avaient approuvé le 12 juillet une première aide d'un milliard d'euros, dans le cadre de cette "assistance macrofinancière". Cette somme a été déboursée début août.

Quelles modalités de financement ?

Zbynek Stanjura a promis vendredi d'oeuvrer "pour obtenir un accord rapide sur la mise à disposition de (ces) trois milliards d'euros restants".

Les Etats membres sont divisés sur les modalités de financement de cette somme, ce qui retarde le processus. "Nous devons nous mettre d'accord sur la répartition entre prêts et subventions", a reconnu le ministre tchèque, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE depuis juillet.

Les neuf milliards d'euros de l'UE s'inscrivent dans un effort international plus large, porté notamment par les Etats-Unis et les autres pays...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Contre-offensive ukrainienne : l'Ukraine affirme avoir repris 1000 km² de territoire