Guerre en Ukraine: l'ONU juge "extrêmement alarmante" la situation humanitaire dans le Donbass

De la fumée au-dessus de la ville de Severodonetsk, dans la région du Donbass, le 6 avril 2022 dans l'est de l'Ukraine.  - FADEL SENNA © 2019 AFP
De la fumée au-dessus de la ville de Severodonetsk, dans la région du Donbass, le 6 avril 2022 dans l'est de l'Ukraine. - FADEL SENNA © 2019 AFP

La situation humanitaire en Ukraine, après près de quatre mois d'invasion russe, est "extrêmement alarmante", a indiqué vendredi l'ONU, alors que les combats entre armées ukrainienne et russe continuent à faire rage dans l'est du pays.

Situation préoccupante à Severodonetsk

"La situation humanitaire dans toute l'Ukraine, en particulier dans l'est du Donbass, est extrêmement alarmante et continue de se détériorer rapidement", a indiqué Ocha, l'agence humanitaire de l'ONU, dans un communiqué.

Selon Ocha, la situation est "particulièrement préoccupante" à Severodonetsk et dans ses environs, dernière poche de résistance ukrainienne dans la région de Lougansk, quasiment entièrement sous contrôle russe.

"L'accès à l'eau potable, à la nourriture, (...) et à l'électricité" y est "réduit", souligne Ocha, résultant notamment "de combats qui continuent de s'intensifier", "faisant payer un lourd tribut à la population civile".

D'importantes pertes civiles

Ocha déplore que "les deux belligérants, à ce stade, n'(aient) toujours pas trouvé d'accord pour faciliter l'évacuation de civils ou encore permettre l'accès de l'aide humanitaire" à Severodonetsk et sa ville voisine de Lyssytchansk, sous bombardements constants depuis plusieurs jours.

"Dans tout le pays, les zones résidentielles et les infrastructures civiles continuent d'être touchées, ce qui fait que davantage de civils sont tués et blessés", s'est alarmé l'agence onusienne.

Malgré "d'énormes difficultés d'accès", l'ONU et ses partenaires humanitaires "ont atteint plus de 8,8 millions de personnes à travers l'Ukraine depuis le début de la guerre", s'est toutefois félicitée l'organisation.

Selon l'ONU, 4452 civils ont été tués et 5531 blessés depuis le début de l'invasion russe le 24 février, selon le dernier bilan fourni le 15 juin. L'ONU souligne régulièrement que "le chiffre est probablement beaucoup plus élevé".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles