Guerre en Ukraine : en Lituanie, on forme des militaires en cas d'offensive russe

© PETRAS MALUKAS / AFP

La Lituanie doit-elle s'inquiéter pour son intégrité après les manœuvres russes en Ukraine ? La question mérite d'être soulevée. Il y a une semaine, Moscou annonçait livrer prochainement à son allié biélorusse des missiles capables de transporter des têtes nucléaires. Dans le corridor de Suwalki, petite bande de terre lituanienne coincée entre la Biélorussie à l'Est et l'enclave russe de Kaliningrad à l'Ouest, l'inquiétude monde, plus particulièrement dans la petite ville de Druskininkai où Europe 1 s'est rendue.

>> LIRE AUSSIGuerre en Ukraine : pourquoi une menace russe pèse sur la Lituanie

"Navires de guerre russes , allez-vous faire foutre !" Cette phrase est inscrite, deux fois, sur la voiture de Ramunas Serpatauskas. Cet homme, en treillis militaire, commande les volontaires de l’union des tirailleurs lituaniens de cette terre frontalière qui a de nouveau tremblé mercredi. "Un champ de tir biélorusse ne se trouve qu’à 20 kilomètres. Alors, on entend très bien les bruits des armes, des explosions, dans la ville. C’est le plus grand centre d’entraînement de toute la Biélorussie ! Où des troupes russes s’entraînent aussi", décrit-il.

"Pouvoir défendre leur pays avec une arme"

Ces bruits rythment la vie des habitants depuis des dizaines d’années, mais l'invasion de l’Ukraine a fait craindre un vent de panique. "Au tout début de la guerre, la ville la plus proche de la frontière nous a demandé d’envoyer un psychologue spécialisé dans la guerre afin qu’il parle ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles