Guerre en Ukraine : l'Iran reconnaît avoir livré des drones à la Russie

© Metin Aktas / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

L'Iran a reconnu samedi pour la première fois avoir fourni des drones à la Russie, avant l'invasion de l'Ukraine fin février, confirmant des accusations de Kiev contre Moscou, soupçonné d'utiliser des drones iraniens pour ses attaques contre civils et infrastructures. "Nous avons fourni à la Russie un nombre limité de drones, des mois avant la guerre en Ukraine", a annoncé samedi le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, cité par l'agence officielle Irna.

C'est la première fois que Téhéran fait état de la livraison de drones à Moscou, l'Iran se bornant ces derniers semaines, malgré les accusations répétées de Kiev et de ses alliés occidentaux, à nier ces affirmations. Le chef de la diplomatie irannienne s'est dit samedi prêt à examiner toute "preuve" de la part Kiev d'un recours aux drones iraniens dans le conflit.

 

Les informations à retenir :

L'Iran a reconnu avoir vendu des drones à la Russie Un juge de la région de Donetsk a été sérieusement blessé par balle La diplomatie européenne appelle à soutenir la défense aérienne de l'Ukraine

Pourtant, Kiev a déjà affirmé il y a plusieurs jours qu'"environ 400 drones" iraniens avaient déjà été utilisés contre la population ukrainienne et que Moscou en avait commandé environ 2.000. Les aveux de Téhéran sur ces livraisons de drones à Moscou marquent encore un peu plus le rapprochement entre la Russie et l'Iran entamé ces derniers mois, face à une Ukraine largement soutenue par les Etats-U...


Lire la suite sur Europe1