Guerre en Ukraine : l’Iran reconnaît avoir livré des drones à la Russie

© SIPA

« Nous avons fourni à la Russie un nombre limité de drones, des mois avant la guerre en Ukraine  », a annoncé ce samedi le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, cité par l'agence officielle Irna. C'est la première fois que l’Iran évoque et avoue la livraison de drones à Moscou. Téhéran se bornant ces dernières semaines, malgré les accusations répétées de Kiev et de ses alliés occidentaux, à nier ces affirmations. Les aveux de Téhéran sur ces livraisons de drones marquent encore un peu plus le rapprochement entre la Russie et l'Iran entamé ces derniers mois, face à une Ukraine largement soutenue par les Etats-Unis et l'UE, et alors que la Chine se tient à l'écart de toute implication directe dans la guerre. En revanche, l'Iran a démenti que son pays ait fourni des missiles à la Russie, jugeant ces accusations « complètement fausses ».

Lire aussi - Guerre en Ukraine : des chefs militaires russes ont discuté de l’utilisation de l’arme nucléaire

Des aveux qui ne suffisent pas pour l’Ukraine

« Même en faisant cette confession, ils ont menti », a réagi dans la soirée le président ukrainien Volodymyr Zelensky , en accusant les dirigeants iraniens de minimiser le nombre de drones livrés. « Nous abattons au moins 10 drones iraniens chaque jour, et le régime iranien affirme qu'il en aurait donné peu, et même avant le début de l'invasion à grande échelle », a dénoncé le chef d'État ukrainien. « Rien qu'en une seule journée hier, 11 Shaheds ont été détruits...


Lire la suite sur LeJDD