Guerre en Ukraine : l’AIEA va mener « une vérification » sur les accusations de « bombe sale »

© Theresa Wey/AP/Sipa

Depuis plusieurs jours, la Russie accuse l’Ukraine de vouloir préparer une « bombe sale ». Des accusations rejetées non seulement par l’Ukraine mais aussi par ses soutiens occidentaux . Face à ces accusations, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) va visiter « cette semaine » deux sites ukrainiens à la demande de Kiev. « Les inspecteurs vont procéder à une vérification indépendante (...) pour détecter tout détournement de matière nucléaire », a expliqué jeudi le directeur général de l'instance onusienne, Rafael Grossi. Après s'être exprimé à huis clos devant le Conseil de sécurité de l'ONU à New York, il a précisé que les conclusions de ces inspections seraient « très rapides », évoquant quelques « jours ».

Des inspections ont déjà été menées le mois dernier

« L'Agence a réaffirmé jeudi avoir inspecté un des deux lieux il y a un mois », soulignant « qu'aucune activité nucléaire non déclarée n'y avait été trouvée ». Malgré tout, « nous allons visiter à nouveau », en cherchant d'autres types de matière, a précisé Rafael Grossi à New York. « Normalement, nos inspections se concentrent sur de la matière nucléaire directe, uranium enrichi, plutonium, thorium. Dans ce cas, il a été mentionné certains isotopes, césium et strontium » qui auraient pu être « reconvertis », a-t-il ajouté.

Lire aussi - Qu’est-ce qu’une bombe sale ?

Un peu plus tôt dans la journée, Vladimir Poutine avait réclamé une mission « au plus vite ». Selon lui, l'Ukraine veut utiliser une arme radi...


Lire la suite sur LeJDD