Guerre en Ukraine: Kiev revendique une frappe contre les Russes dans le Donbass

Tir de roquette Himars. (Photo d'illustration) - Jam Sta Rosa
Tir de roquette Himars. (Photo d'illustration) - Jam Sta Rosa

On ne connaît pas le bilan éventuel pour l'heure et sans doute faut-il être prudent. Mais ce dimanche, sur Telegram, les autorités ukrainiennes ont affirmé que leurs troupes avaient détruit un hôpital de campagne tenu par les Russes à Kadiyevka, près de Lougansk, territoire de l'est du pays que la Russie prétend avoir annexé.

C'est en tout cas le sens de la déclaration d'Anton Geraschenko, conseiller auprès du ministère de l'Intérieur, qui a publié le message suivant sur la plateforme:

"Les Russes ont été vaincus par les (roquettes, NDLR) Himars à Kadiyevka, les forces armées ukrainiennes ont détruit l’hôpital de campagne des occupants".

L'ancien diplomate ukrainien, Olexander Scherba, s'est également fait l'écho de l'événement sur Twitter, photo à l'appui. Selon lui, les soldats russes atteints étaient pour beaucoup des Tchétchènes déployés sur place par le chef de la République de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Des frappes d'opportunité"

Le général Jérôme Pellistrandi, consultant de BFMTV pour les questions de défense, a analysé: "Les Ukrainiens cherchent à frapper dans la profondeur, à 10, 20, 30 km voire 40 km de l’autre côté de la ligne de front et donc ces frappes sur ces zones où il peut y avoir des confrontations de soldats russes, sont souvent des frappes d’opportunité."

Si l'officier a souligné qu'il faudrait corroborer davantage ces faits, il a poursuivi:

"Il est clair que les Ukrainiens essaient de frapper un maximum de cibles militaires parce que quand eux-mêmes sont frappés, que leur population civile est frappée comme on l’a vu à Dnipro avec 45 tués civils eh bien il y a en quelque sorte le désir de revanche".

"C’est ce qu’il se passe avec cette frappe", a-t-il achevé.

Article original publié sur BFMTV.com