Guerre en Ukraine : Kiev décide de « tout faire » pour défendre le Donbass

Le président Volodymyr Zelensky lors d'une réunion avec des membres du gouvernement ukrainien à Kiev, le 27 mai 2022. 
Le président Volodymyr Zelensky lors d'une réunion avec des membres du gouvernement ukrainien à Kiev, le 27 mai 2022.

Alors que l'armée russe a intensifié son offensive dans l'Est ukrainien, le gouvernement de Kiev s'est engagé à « tout faire » pour défendre le Donbass. « La situation dans le Donbass est très, très difficile », a déclaré le président Volodymyr Zelensky dans une vidéo publiée vendredi 27 mai. Et d'ajouter : « Nous protégeons notre terre et faisons tout pour renforcer » la défense de cette région.

La défense territoriale de l'autoproclamée « république » séparatiste prorusse du Donetsk (Est) a indiqué sur Telegram avoir « pris le contrôle complet » de la localité de Lyman, avec « l'appui » de l'armée russe. De son côté, l'armée russe a confirmé samedi la conquête de cette ville clé, un carrefour qui ouvre la route vers les grandes villes de Sloviansk et Kramatorsk. « Si les occupants pensent que Lyman et Sievierodonetsk seront les leurs, ils se trompent. Le Donbass sera ukrainien », a rétorqué Volodymyr Zelensky.

À LIRE AUSSI« On sait que des familles crèvent de faim » : avec Irina, sur les routes du Donbass

L'offensive concentrée dans le Donbass

Après l'offensive infructueuse sur Kiev et Kharkiv (Nord-Est) au début de la guerre lancée par la Russie le 24 février, les forces russes sont concentrées dans l'est de l'Ukraine, avec l'objectif affiché de prendre le contrôle total du bassin minier du Donbass, partiellement contrôlé depuis 2014 par des séparatistes prorusses soutenus par Moscou. Un responsable policier de Louhansk a affirmé que la ville de Sievierodon [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles