Guerre en Ukraine: Kiev multiplie les victoires, Moscou parle d'un repli calculé

Ces dernières heures, l’armée de Kiev a poursuivi une contre-offensive massive dans la région de Kharkiv, qui est même en train de s’étendre dans les territoires du Donbass. Samedi, les soldats ukrainiens ont repris le contrôle des villes stratégiques de Koupiansk et de d’Izioum, et leur avancée semble même se poursuivre plus à l’Est, au point que le Kremlin a admis devoir effectuer un repli stratégique sur Donetsk.

Samedi soir, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est réjoui qu'« environ 2 000 km notre territoire » aient été « libérés depuis début septembre » - sans préciser s'il s'agissait de km2 -, notamment les localités de Vassylenkovo et d'Artemivka, non loin de Kharkiv, dans le nord-est.

« Bravo les gars et les filles, dans la région de Kharkiv, vous êtes encore plus rapides que notre réseau 4G », voilà le tweet qu’a adressé samedi soir l’opérateur mobile Kyivstar à l’attention des militaires du pays, rapporte notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan.

Toute la journée, les Ukrainiens ont eu les yeux rivés sur les écrans, à tenter de suivre la progression de ville en ville de leurs forces armées,alors que les annonces se multipliaient : Koupiansk est tombée, mais très vite, c’est Izioum, le carrefour entre Kharkiv et le Donbass, qui a été libéré, seulement voilà, les forces ukrainiennes ont poursuivi les efforts au delà de la révère Oskil, en direction du Donbass…


Lire la suite sur RFI