Guerre en Ukraine : "Kiev", "Kyiv", pourquoi la capitale de l'Ukraine est écrite différemment ?

Le Parlement ukrainien, à Kiev, lors d'une manifestation en janvier 2020 (AFP)

Sur les réseaux sociaux, de nombreux Ukrainiens ont lancé le #KyivnotKiev, pour appeler la communauté internationale à écrire leur capitale "Kyiv'.

Au coeur de la guerre menée par la Russie, la capitale de l'Ukraine se retrouve donc au coeur de l'actualité. Articles, reportages télévisés, réseaux sociaux, partout le nom de la capitale est écrit. L'orthographe et la façon de prononcer "Kiev" est aussi, très accessoirement, au coeur du conflit.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La France, comme de nombreux autres pays, a l'habitude d'écrire "Kiev". Sauf que cette orthographe vient de la langue russe, alors que l'orthographe "Kyiv" vient de l'ukrainien.

Une orthographe issue de la période soviétique

Une appellation "Kiev" popularisée sous l'Union soviétique, lorsque la ville faisait encore partie de l'URSS, qui est maintenant associé à la russification de l’Ukraine, un héritage dont les Ukrainiens essaient de se détacher depuis plusieurs années, l'Ukraine étant indépendante depuis 1991. Depuis 2014 et l'annexion de la Crimée par la Russie, le ministère des Affaires étrangères de l'Ukraine tente de faire changer cette habitude dans les médias internationaux, et les invite à écrire Kyiv, le nom officiel adopté en 1995.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Même constat pour d'autres villes ukrainiennes, dont le nom utilisé dans les médias est celui originaire de la langue russe et non ukrainienne. Ainsi Kharkov devrait être Kharkiv, Odessa devrait être Odesa et Lvov devrait être changé en Lviv.

"Kyiv" utilisé par plusieurs médias

Une écriture utilisée à l'internationale inspirée de la langue russe qui choque donc les Ukrainiens, alors que leur pays est attaqué par la Russie.

Plusieurs médias internationaux ont décidé d'adopter le changement de nom de la ville. C'est par exemple le cas de Reuters, CNN, BBC News, Al Jazeera, The Daily Mail, The Washington Post, The New York Times, The Guardian, The Wall Street Journal, Euronews ou de The Independent. De quoi comprendre si, dans les prochains jours, vous voyez écrit "Kyiv" et non pas "Kiev".

VIDEO - "Arrêtez de faire des affaires avec la Russie" : le message de Vitali Klitschko à l'Europe