Guerre en Ukraine: inquiétude sur le moral de l'armée ukrainienne, confrontée à l'avancée des Russes

Un soldat ukrainien nettoie dans son arme dans un abri non loin de la ligne de front, près de Kharkiv, le 17 avril 2022 - SERGEY BOBOK © 2019 AFP
Un soldat ukrainien nettoie dans son arme dans un abri non loin de la ligne de front, près de Kharkiv, le 17 avril 2022 - SERGEY BOBOK © 2019 AFP

Il a souvent été question du moral des hommes de Vladimir Poutine embourbés dans une guerre qu'ils pensaient éclair. Mais il semblerait que le conflit armé qui sévit actuellement dans l'est de l'Ukraine "démoralise sérieusement" les forces ukrainiennes, selon un rapport des services de renseignement britanniques consulté par The Independent.

A en croire le rapport cité par nos confrères outre-Manche, les troupes ukrainiennes subissent des pertes massives causées par un déséquilibre allant de 20 contre un en artillerie,et jusqu'à 40 contre un en munitions, face à l'armée russe.

Ainsi, malgré les armes livrées par les Occidentaux, qui sont surtout des armes de défense, les missiles des hommes de Zelensky sont limités à une portée de près de 25 kilomètres, tandis que l'ennemi peut frapper à 12 fois cette distance.

"Cela créé une situation d'inégalité absolue sur le champ de bataille, sans parler de la domination totale des avions ennemis dans les airs, qui ne peut être stoppée parfois que par l'utilisation de missiles sol-air ou l'attente d'une erreur des pilotes russes".

Les cas de désertion augmentent

La bataille acharnée dans l'est de l'Ukraine a "un effet sérieusement démoralisant sur les forces ukrainiennes ainsi qu'un effet matériel très réel. Les cas de désertion augmentent chaque semaine", mentionne également le document.

Voilà qui survient alors que les forces russes prennent du territoire à Severodonetsk, et consolident leur contrôle sur les villes saisies comme à Kherson où le rouble est notamment devenu une devise officielle.

Autre élément qui pèse sur la motivation des troupes le nombre de prisonniers capturés dans les deux camps. Le nombre de soldats russes détenus par l'Ukraine serait passé de 900 en avril à 550 après une série d'échanges de prisonniers, écrit The Independent. De son côté, Moscou compterait plus de 5600 soldats ukrainiens en captivité. Ceci s'explique notamment par la reddition des soldats de l'usine Azovstal à Marioupol, parmi lesquels des membres du bataillon Azov.

Une visite dans le Donbass pour remotiver ses rangs

En effet, les négociations menées par Kiev, actuellement au point mort, inquiéteraient les hommes de Zelensky sur le sort des prisonniers ukrainiens dans les geôles russes.

C'est pourquoi lundi le président ukrainien s'est rendu sur la ligne de front dans le Donbass où il a entre autres exigé que le Kremlin lui remette les prisonniers de Marioupol, affirmant au passage que des négociations sont toujours en cours.

Il en a aussi profité pour remettre des médailles et soutenir ses troupes après plus de 100 jours de conflit. "Sans vous, notre pays n'est rien", a-t-il dit, espérant sans doute que son intervention suffise à redonner la confiance perdue, ou du moins à consolider l'esprit de résistance de ses soldats.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles