Guerre en Ukraine: un haut responsable pro-russe de Kherson mort dans des circonstances troubles

Kirill Stremousov, chef des autorités prorusse de la région de Kherson, le 20 juillet 2022 - STRINGER / AFP
Kirill Stremousov, chef des autorités prorusse de la région de Kherson, le 20 juillet 2022 - STRINGER / AFP

Officiellement il a été tué dans un accident de voiture, mais la mort de Kirill Stremousov, haut responsable pro-russe de la région ukrainienne de Kherson, annexée par la Russie, le jour de l'annonce du retrait des forces russes de la région, interroge.

Une figure pro-russe

Ukrainien de naissance, Kirill Stremousov était considéré comme l'une des figures pro-russes depuis le début du conflit en février dernier entre l'Ukraine et la Russie. Sa mort a été annoncée mercredi, alors qu'il intervenait sur le front en Ukraine.

"Les Ukrainiens nazis ont essayé de percer la ligne défensive sur plusieurs parties de la région de Kherson, mais partout ils ont été repoussés", affirmait-il encore dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux mercredi.

Seulement quelques heures après cette déclaration, Moscou fait une annonce à propos du responsable pro-russe: "Kirill Stremousov est mort (mercredi) sur le territoire de la région de Kherson", affirme dans une vidéo Vladimir Saldo, chef de l'administration d'occupation russe dans la région de Kherson.

Un accident de voiture, selon Moscou

Simple politicien local, Kirill Stremousov est devenu en quelques mois un des porte-parole de Moscou dans le cadre du conflit en Ukraine. Mais les circonstances de sa mort posent question, alors que Moscou affirme qu'il a succombé à un accident de voiture. En effet, sa disparition survient le jour de l'annonce du retrait des forces russes de Kherson.

Depuis plusieurs semaines, les autorités pro-russes de la région évacuent des civils face à l'avancée des forces de Kiev. Ces derniers mois, plusieurs cadres nommés par Moscou ont été visés par des attaques, parfois mortelles, attribuées par le Kremlin aux services secrets ukrainiens opérant derrière les lignes ennemies.

Une "perte irréparable" pour la Russie

"Depuis le début de l'occupation russe, les Ukrainiens ont lancé une campagne d'assassinat d'un certain nombre de responsables locaux. Mais cela ne prouve pas que l'administrateur ukrainien de la ville de Kherson ait lui-même été assassiné", explique Ulysse Gosset, éditorialiste politique internationale BFMTV.

"Il était certainement sur les listes noires des Ukrainiens", ajoute cependant le journaliste.

Le chef de l'occupation de Crimée Sergueï Aksionov dénonce une "perte irréparable" et assure que la famille de Kirill Stremousov recevra tout le soutien nécessaire de Moscou.

Article original publié sur BFMTV.com