Guerre en Ukraine: les habitants du Donbass épuisés mais résilients

La région du Donbass est à présent constamment sous les feux russes. Une partie de la population a dû fuir, tandis que d’autres ukrainiens ont décidé de rester malgré les difficultés auxquelles ils font face au quotidien. Reportage à plusieurs endroits dans la région, à la rencontre de ces gens fatigués de la guerre mais extrêmement résilients.

De nos envoyés spéciaux dans le Donbass,

Le quotidien des habitants du Donbass est de plus en plus compliqué à vivre : les pénuries s’accumulent et les tirs russes se rapprochent. À une centaine de mètres du front, dans le village de Starodubivka, les gens n’ont plus d’eau. « Nous n’avons qu’un puits pour tout notre village. Il n’y a plus d’eau », indique Kateryna, une dame âgée d’une soixantaine d’années venue à pied faire une course dans une échoppe plongée dans la pénombre.

« Tout est à sec. Et nous n’avons plus d’électricité. Nous gardons donc notre nourriture au frais, au sous-sol. Nous vivrons ici même sans électricité. Que peut-on y faire? Ce que je crains, c’est l’hiver, mais je suis née ici et je mourrai ici. »

Depuis leur retrait de la région de Kiev et du nord-ouest du pays, les troupes russes ont concentré leurs efforts dans l’est du pays pour prendre le contrôle du Donbass. « Dans la région de Donetsk, les Russes ont beaucoup plus d’artillerie, de tanks, de machines de guerre », explique Maxime, un soldat qui au début de la guerre se trouvait sur le front sud du pays mais est désormais posté près de Bakhmut, dans le cœur du Donbass.

Revenir, reconstruire, mais surtout vivre en paix, c’est ce que tout le monde réclame à présent.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles