"La guerre en Ukraine est notre guerre": Londres appelle à fournir des armes lourdes à Kiev

La ministre des Affaires étrangères, Liz Truss. - Ben STANSALL © 2019 AFP
La ministre des Affaires étrangères, Liz Truss. - Ben STANSALL © 2019 AFP

La ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss a appelé ce mercredi à un renforcement des livraisons d'armes lourdes et d'avions à l'Ukraine, soulignant que le temps est au "courage" face à la Russie.

Qualifiant le président russe Vladimir Poutine "d'opérateur voyou désespéré, qui n'a aucun intérêt pour les moeurs internationales", la cheffe de la diplomatie britannique a appelé à "redoubler notre soutien pour l'Ukraine", en proie à de féroces combats depuis l'invasion russe du 24 février.

"Armes lourdes, chars, avions: creuser dans nos stocks, accélérer la production, nous devons faire tout ça", a-t-elle insisté. Mais selon Downing Street, le Royaume-Uni ne prévoit pas de fournir d'avions à l'Ukraine en raison de "difficultés spécifiques" d'équipement et d'entraînement.

Londres n'exclut "rien", notamment d'en fournir à d'autres pays qui eux en fourniraient à Kiev. "Le monde aurait dû faire davantage pour dissuader l'invasion", a-t-elle poursuivi. "Nous ne ferons plus jamais cette erreur".

"L'inaction serait la plus grande des provocations"

"Certains soutiennent que nous ne devrions pas fournir d'armes lourdes, par crainte de provoquer quelque chose de pire", a-t-elle ajouté. "L'inaction serait la plus grande des provocations, le temps est au courage, pas à la prudence".

"La guerre en Ukraine est notre guerre. C'est la guerre de tout le monde... parce que la victoire de l'Ukraine est un impératif stratégique pour nous tous". Quant aux sanctions économiques, "nous devons aller plus loin", a estimé Liz Truss. "Poutine ne doit trouver nulle part de quoi financer sa terrible guerre. Cela signifie stopper une bonne fois pour toutes les importations de gaz et de pétrole".

876450610001_6305248217001

Elle a par ailleurs souligné la détermination du Royaume-Uni de travailler "avec les Etats-Unis, l'UE et autres alliés sur un nouveau plan Marschall pour le pays" (l'Ukraine) lorsque viendra le temps de la reconstruction.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles