Guerre en Ukraine : dans le Gers, les réfugiés retrouvent une vie «presque normale»

·1 min de lecture
© GUILLAUME SOUVANT / AFP

Dans le Gers, la ville de Fleurance vient d'accueillir des scientifiques ukrainiens qui ont dû fuir leur pays. La municipalité s'est organisée pour leur fournir des locaux pour poursuivre leurs travaux, rester en contact avec leurs étudiants ou la communauté scientifique et retrouver un semblant de vie d'avant.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"Ici, nous sommes en paix"

Ils sont arrivés il y a quelques jours en famille. Vassil est spécialiste de la physique des plasmas. Il arrive de Kharkhiv , où son institut a été détruit par les bombardements. Lisa elle travaille sur la sûreté nucléaire, elle est professeure à l'université nationale de Kiev. Et depuis le début de la semaine, elle vient travailler dans ce local prêté par la mairie.

"Je peux venir tous les jours. J'ai une très bonne connexion internet, j'ai de l'électricité, j'ai de quoi prendre un café ou un thé. Je peux continuer mes recherches, garder des contacts avec mon université. Et le plus important, c'est qu'ici nous sommes en paix. Il n'y a pas de missiles, pas de troupes russes", explique-t-elle au micro d'Europe 1.

Un retour à la vie "presque normale"

D'ici, ils reprennent contact avec leurs collègues et leurs étudiants, consultent des résultats d'expériences. La ville organise chaque année un festival d'astronomie très réputé et c'est par ce biais que l'Académie des sciences a contacté la commune pour organiser cet accueil. Pour le maire, Ronny Guardia-Mazzoleni, c'était essentiel de le...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles