Guerre en Ukraine : une usine de traitement des céréales attaquée

Le port fluvial d'Izmail dans la région d'Odessa, en Ukraine, 21 juillet 2022.    - Credit:SERGII KHARCHENKO / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Le port fluvial d'Izmail dans la région d'Odessa, en Ukraine, 21 juillet 2022. - Credit:SERGII KHARCHENKO / NurPhoto / NurPhoto via AFP

Des missiles russes ont visé le port d'Odessa sur la mer Noire, samedi 23 juillet, au lendemain de la signature par Kiev et Moscou d'un accord devant permettre la reprise des exportations de céréales ukrainiennes bloquées par la guerre. Selon l'armée ukrainienne, une usine de traitement des céréales à Odessa a été touchée. En réaction à cette attaque, l'Ukraine a accusé Vladimir Poutine d'avoir « craché au visage » de l'ONU et de la Turquie en attaquant la ville portuaire.

La Russie assumera « l'entière responsabilité » en cas d'échec de l'accord sur les exportations de céréales, avait prévenu Kiev. De son côté, le chef de l'ONU a « condamné » sans équivoque » l'attaque. Le chef de la diplomatie de l'Union européenne, Josep Borrell, a quant à lui accusé la Russie d'avoir mené une attaque de missiles « répréhensible ». « Frapper une cible cruciale pour l'exportation de céréales un jour après la signature des accords d'Istanbul démontre une fois de plus le mépris total de la Russie pour le droit international et les engagements », a-t-il écrit sur Twitter. La Turquie s'est, elle, dite « vraiment préoccupée par un tel incident ».

Moins de 24 heures après un accord entre Kiev et Moscou

Ces frappes surviennent au lendemain de l'accord sur les céréales que les deux belligérants ont paraphé dans deux textes identiques, mais séparés, à la demande des Ukrainiens qui refusaient de signer avec les Russes. L'Union africaine s'est « félicitée » samedi de cet accord, salua [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles