Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir au 249e jour de l'invasion russe

© Handout / Russian Defence Ministry / AFP

Les exportations de céréales depuis les ports ukrainiens sont à nouveau "impossibles" en raison du blocus russe, au lendemain de la suspension par Moscou de l'accord sur leur acheminement, a indiqué dimanche le ministre ukrainien de l'Infrastructure. Selon le ministre Oleksandre Koubrakov, un navire chargé de 40 tonnes de céréales aurait dû partir d'Ukraine dimanche pour l'Ethiopie, "mais à cause du blocus du couloir céréalier par la Russie, les exportations sont impossibles", a-t-il indiqué sur Twitter.

>> LIRE AUSSI - Céréales ukrainiennes : l'UE «exhorte la Russie à revenir sur sa décision»

Cette décision "met en danger la principale voie d'exportation de céréales et engrais dont on a besoin pour répondre à la crise alimentaire mondiale provoquée par la guerre" en Ukraine , a insisté le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur Twitter.

Les informations à retenir :

Pour Moscou, les drones qui ont attaqué en Crimée ont emprunté le corridor sécurisé voué au transport de céréales Le blocage des exportations de céréales inquiète à l'international, un risque de famine est évoqué

Un risque de famine

Le transport de céréales ukrainiennes était bloqué dimanche en Mer Noire après que la Russie eut suspendu l'accord sur leurs exportations, vitales pour l'approvisionnement alimentaire mondial, une décision fustigée par Kiev, Washington et l'UE. Moscou a assuré que cette décision a été prise après une attaque de drones sur ces navires en Crimée, mais l'Ukra...


Lire la suite sur Europe1