Guerre en Ukraine: les exportations de céréales au coeur d'un appel entre Macron et Zelensky

 Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky - Montage photos AFP - Ludovic Marin - HANDOUT / UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SERVICE
Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky - Montage photos AFP - Ludovic Marin - HANDOUT / UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SERVICE

Premier appel entre Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky depuis le mois de juin. Lors d'un échange téléphonique d'environ 1h30, les deux dirigeants ont notamment abordé la question des exportations de céréales qui reprennent en Ukraine avec le départ, ce lundi matin, d'un premier navire chargé de céréales du port d'Odessa, apprend BFMTV.

L'Union européenne demandait la "mise en oeuvre totale" de l'accord conclu à Istanbul, portant sur la reprise de ces exportations. A ce stade, l'Elysée considère ce premier départ de navire comme une avancée "salutaire" des opérations.

"Le Président de la République a salué le départ aujourd’hui du Port d’Odessa d’un premier navire transportant des céréales ukrainiennes. Il a de même indiqué que les efforts européens pour exporter les grains ukrainiens par voies terrestre et fluviale se poursuivront dans le cadre des corridors de solidarité", écrit l'Elysée dans un communiqué.

Premier échange depuis le 16 juin

Toujours selon l'Elysée, Emmanuel Macron a réitéré son soutien aux Ukrainiens, et "a dit sa détermination à faire en sorte que ces crimes ne restent pas impunis", alors qu'une équipe d'experts médico-légaux français avait été envoyée en Ukraine. Un groupe renforcé par le "don d'un laboratoire mobile d'analyses ADN", précise l'Elysée.

Le président français a également réaffirmé son intention de maintenir le soutien aux forces armées ukrainiennes afin qu'elles puissent "résister à l'agression de la Russie". "Le Président de la République et le Président ukrainien sont convenus de poursuivre leurs efforts conjoints pour contrer la désinformation russe à l’échelle mondiale", écrit encore l'Elysée.

Il s'agit du premier échange entre les deux dirigeants depuis le 16 juin, date à laquelle Emmanuel Macron s'est rendu à Kiev pour la première fois depuis le début de la guerre en Ukraine. A cette occasion, la France avait réaffirmé son soutien militaire et avait annoncé l'envoi de nouveaux canons Caesar dans le pays.

De l'espoir... mais aussi des craintes

Vendredi, Volodymyr Zelensky s'est exprimé depuis le port d'Odessa, alors que le navire turc en question commençait à se remplir de céréales, une première depuis le début de l'invasion russe le 24 février. "La chose la plus importante pour nous est que le port fonctionne, et que les gens travaillent", avait-il déclaré à cette occasion, entouré d'officiels ukrainiens et d'ambassadeurs du pays du G7.

"Nous croyons que cela va commencer. [...] Mais nous ne savons pas comment cela va se passer, car nous savons à qui nous avons affaire", précisait-il ensuite.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles