La guerre en Ukraine enraye la reprise de l’économie mondiale, avertit le FMI

·1 min de lecture
La guerre en Ukraine enraye la reprise de l’économie mondiale, avertit le FMI
Courrier International

Selon le Fonds monétaire international (FMI), “l’économie mondiale va subir une baisse de la croissance et une hausse de l’inflation cette année en raison de l’invasion de l’Ukraine par la Russie”, rapporte le Financial Times.

Le FMI a dévoilé mardi 19 avril ses “Perspectives de l’économie mondiale”, qui se sont “considérablement détériorées”, explique le quotidien britannique. Non seulement “les pays les plus proches de la guerre seront probablement les plus durement touchés”, mais la situation empire “partout”. Voilà qui remet en cause les précédentes prévisions, “selon lesquelles la reprise après la pandémie serait plus forte cette année”.

La croissance du produit intérieur brut (PIB) mondial en 2022 devrait être de 3,6 %, “en baisse de 0,8 point par rapport à janvier et de 1,3 point par rapport à il y a six mois”. Pierre-Olivier Gourinchas, nouveau conseiller économique du FMI, refuse de parler de stagflation (quand la croissance économique est en berne et les prix sont hausse constante). Par “prudence”, dit-il, vis-à-vis de ce concept des années 1970.

L’inflation à 5,3 % en Europe

Le FMI a néanmoins “nettement relevé” ses prévisions pour l’inflation, constate le quotidien économique, passant de 3,5 % en octobre à 7,7 % pour les États-Unis, et de 1,7 % à 5,3 % pour la zone euro.

L’institution prévoit également “un effondrement de 35 % du PIB de l’Ukraine” et “une baisse de 8,5 % du PIB russe” du fait de son statut de “paria international”.

Si les pays alliés contre la Russie décidaient d’aller plus loin dans leurs sanctions économiques et imposaient un embargo sur le gaz et le pétrole, l’inflation serait encore plus forte et “frapperait durement les économies européennes et émergentes”. Selon ce scénario, la production russe pourrait reculer “de 15 % d’ici à 2027”. Le régime de Vladimir Poutine s’en trouverait pénalisé, tout comme les économies européennes, prévient le FMI. “L’UE perdrait 3 % de sa production d’ici 2023, tandis que l’inflation mondiale augmenterait de plus d’un point de pourcentage cette année et l’année prochaine.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles