Publicité

Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron réaffirme que « des opérations sur le terrain » seront « peut-être » nécessaires

Emmanuel Macron campe sur ses positions. Le 26 février dernier, le président de la République avait affirmé ne pas exclure l’envoi de troupes au sol en Ukraine, durant la Conférence de soutien à l’Ukraine, en guerre contre la Russie depuis plus de deux ans. Des propos qui avaient été tancés par la plupart de ses homologues européens. En déplacement à Berlin, vendredi, le chef de l’État s’est entretenu sur le conflit avec le chancelier allemand Olaf Scholz, et le Premier ministre polonais, Donald Tusk. Durant son voyage retour, Emmanuel Macron s’est confié au Parisien.

À lire aussi Soutien « sans limite » à l'Ukraine : Emmanuel Macron déconcerte l'opposition

Le chef de l’État ne l’a pas caché, « la force de la France, c’est que nous pouvons le faire ». « Peut-être qu’à un moment donné — je ne le souhaite pas, n’en prendrai pas l’initiative —, il faudra avoir des opérations sur le terrain, quelles qu’elles soient, pour contrer les forces russes », a-t-il assuré, tandis que l’Allemagne continue de rejeter l’idée. En déplacement outre-Rhin, le Président s’est rassuré sur la stratégie européenne face au conflit, pour « ne pas que s’installe un débat sur des divergences stratégiques qui existeraient ». Emmanuel Macron a ensuite détaillé les différences nous séparant de notre voisin allemand, qui « a une culture stratégique de la grande prudence, de non-intervention, et elle se tient à distance du nucléaire. Un modèle très différent de celui de la France, dotée de l’arm...


Lire la suite sur LeJDD