Guerre en Ukraine: dans le Donbass, un facteur continue ses tournées en véhicule blindé

Vadim, postier ukrainien dans le Donbass, lors de sa tournée en mai 2022.  - Capture d'écran BFMTV
Vadim, postier ukrainien dans le Donbass, lors de sa tournée en mai 2022. - Capture d'écran BFMTV

876450610001_6305750944112

En Ukraine, malgré l'offensive russe qui a débuté le 24 février dernier, les postiers continuent leurs tournées. Mais contexte militaire oblige, elles se font désormais en véhicule blindé, avec un gilet pare-balles.

"Merci à eux"

Postier avant la guerre, Vadim, rencontré par les équipes de BFMTV, continue sa mission de service public malgré les risques que font peser les frappes russes sur son activité. D'autant qu'il officie dans le Donbass, cette région industrielle située à l'est de l'Ukraine, qui figure aujourd'hui comme la cible militaire principale de Moscou depuis la réorganisation stratégique de l'offensive en avril dernier.

"On est à Avdiivka, à moins de 10km de Donetsk. Et là-bas, il y a une féroce bataille", témoigne Vadim au micro de BFMTV depuis son véhicule de tournée, en quasi-tenue militaire, vêtu d'un t-shirt kaki et d'un gilet pare-balles.

La mission du postier est d'autant plus importante qu'il achemine la pension de nombreux retraités ukrainiens, encore versée en liquide et par voie postale.

876450610001_6305587679112

"Ils viennent nous donner nos retraites les facteurs. On en a besoin, au péril de leur vie! Merci à eux", tient à souligner devant nos caméras un retraité, qui reçoit dans son salon Vadim. "Le mois dernier on était là, aujourd'hui, on est là. On sera de retour le mois prochain", lui assure le facteur.

Mobilisation entière de la société

"La poste ukrainienne est au service de 100.000 habitants dans la région de Donetsk. Je ne peux pas abandonner les gens sans qu'ils touchent leurs retraites, qu'ils ont gagnée, et sur laquelle ils comptent", confie le postier dans son véhicule, dont le tableau de bord est orné par une couronne orthodoxe.

Depuis le début de l'invasion, tous les pans de la société se sont mobilisés derrière le président Volodymyr Zelensky. À l'instar des jeunes qui travaillaient avant la guerre dans le numérique ou les start-ups, aujourd'hui concentrés sur le champ de bataille de la communication et des réseaux sociaux.

"Tout le monde est sur le front. Sur le front des combats, sur le front social. Si on remplit tous nos objectifs à 100%, alors ce sera la victoire", assure Vadim.

Il ne compte d'ailleurs pas arrêter sa mission d'ici peu. Lundi, une nouvelle tournée est prévue à Severodonetsk, ville d'importance dans le Donbass, que les Russes encerclent aujourd'hui et bombardent. D'ailleurs, depuis l'habitacle de son véhicule, les marques de la guerre ne sont jamais loin. Alors que Vadim traverse la campagne, des volutes de fumée s'échappent des champs.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles