Guerre en Ukraine: Demydiv, le village au nord de Kiev inondé pour ralentir l'armée russe

 Demydiv, village inondé au nord de Kiev.  - David Guttenfelder
Demydiv, village inondé au nord de Kiev. - David Guttenfelder

Lorsque Moscou a décidé de lancer son invasion de l'Ukraine, l'armée locale a été prise de vitesse par l'avancée des forces russes. Pour ralentir les soldats de Poutine dans leur guerre éclair, qui s'est depuis grandement enlisée, l'armée ukrainienne a décidé d'inonder volontairement un village, au nord de Kiev.

Demydiv, est situé à 35km au nord de la capitale, juste à côté de la rivière Irpine, qui se jette dans le Dniepr. Quelques heures après le début de l’offensive, les troupes russes sont déjà aux portes du village. Mais dans leur malheur, les Ukrainiens ont de la chance: fin février, la rivière Irpine déborde.

Un point stratégique

Bohdan est agriculteur. Lorsqu'il voit l'inondation de son champ, il comprend déjà que c’est une bonne nouvelle.

"Je me doutais que notre armée avait dû détruire le barrage un peu plus haut et je savais que ça allait ralentir l’armée russe. Notre village est situé sur l’un des chemins les plus courts pour aller vers Kiev. Donc je comprenais l’avantage du point de vue stratégique", explique-t-il au micro de BFMTV.

"Quand j'avais les pieds dans l'eau dans mon champ, j'étais content", continue l'agriculteur. Mais l'eau n’est pas à un niveau très élevé: les troupes russes arrivent donc à avancer jusqu’au pont voisin, lui aussi saboté par l’armée ukrainienne.

Les Russes "n’ont jamais pu traverser la rivière"

"Grâce à la destruction du pont, le mouvement des Russes vers la capitale a été stoppé. Ils n’ont jamais pu traverser la rivière", se félicite le maire de Demydiv, Volodymyr Podkurgannt.

Les soldats russes sont donc obligés d'abandonner la traversée d'Irpine. "J’ai vu les soldats russes changer de direction, ils ont essayé de trouver des moyens d’embarcation pour traverser la rivière Irpine, mais ils n’ont rien trouvé", raconte Bohdan.

"J'ai compris qu’ils allaient être tous regroupés au même endroit et qu’on allait les détruire, qu’on allait pouvoir les faire reculer pour qu’ils ne se rendent pas à Kiev", témoigne-t-il.

"Je suis fier des habitants"

Malgré l'inondation volontaire, le village reste occupé par l’armée russe pendant plusieurs semaines. Près de cent maisons sont sous les eaux et toute la région est bombardée.

"Il y a beaucoup de personnes âgées qui n’ont pas eu d’autres choix que de rester enfermées chez elles, presque les pieds dans l'eau", raconte Bohdan.

Aujourd’hui de nombreux habitants ont encore les pieds dans l’eau, sans gaz ni électricité. Les Russes ont beau être partis, l’accès à la nourriture est toujours compliqué. Mais petit à petit Demydiv revient à la vie, avec la fierté de s’être sacrifié pour stopper les Russes.

"Je suis fier des habitants qui ont su gérer leurs souffrances et leurs peurs. La majorité des 4000 habitants de Demydiv sont restés et se sont montrés solidaires. Notre village et ses habitants ont favorisé l'arrêt de l'offensive russe et j'en suis fier", se félicite Volodymyr Podkurgannt.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles