Guerre en Ukraine: début du cessez-le-feu unilatéral russe pour le Noël orthodoxe

Le président russe Vladimir Poutine à Bichkek, le 9 décembre 2022. - Sergei BOBYLYOV / AFP
Le président russe Vladimir Poutine à Bichkek, le 9 décembre 2022. - Sergei BOBYLYOV / AFP

Le cessez-le-feu déclaré par la Russie doit commencer ce vendredi à midi à Moscou, soit à 10 heures en France. Jeudi, Vladimir Poutine a demandé à ses soldats déployés en Ukraine de cesser les hostilités les 6 et 7 janvier, dans le cadre du Noël orthodoxe.

Le président russe a également été demandé aux forces ukrainiennes de respecter cette trêve, afin de donner la possibilité aux orthodoxes du pays d'assister aux célébrations religieuses.

Les Ukrainiens rejettent ce cessez-le-feu

Une décision qui n'est toutefois qu'unilatérale. Les autorités de Kiev ont réfuté tout respect du cessez-le-feu côté ukrainien. Le président Volodymyr Zelensky a estimé que la trêve proposée par la Russie visait à empêcher son armée de progresser dans la région du Donbass.

"Ils veulent utiliser Noël comme une excuse pour tenter, ne serait-ce que temporairement, d'arrêter la progression de nos hommes dans le Donbass et nous empêcher d'y acheminer des équipements, des munitions et d'y mobiliser des soldats", a-t-il déclaré dans son allocution quotidienne.

"Qu'y gagneront-ils? Seulement des pertes supplémentaires." Le président ukrainien a ajouté que la guerre "ne se terminera que lorsque vos soldats partiront ou lorsque nous les aurons jetés dehors".

Poutine cherche "à se donner de l'air"

Une analyse partagée par une partie de la communauté internationale qui a dénoncé l'hypocrisie de Vladimir Poutine, à l'instar de Joe Biden qui a estimé que son homologue russe cherchait "à se donner de l'air". Il "était prêt à bombarder des hôpitaux, des crèches et des églises (...) le 25 décembre et lors du Nouvel an", a ajouté le président américain.

De son côté, Vladimir Poutine a justifié sa décision par un appel du patriarche Kirill, primat de l'Église orthodoxe russe. "Compte tenu de l'appel de Sa Sainteté le patriarche Kirill, je charge le ministre russe de la Défense d'introduire un régime de cessez-le-feu sur toute la ligne de contact entre les parties en Ukraine à partir de 12h le 6 janvier de cette année jusqu'à minuit le 7 janvier", avait-il indiqué.

Article original publié sur BFMTV.com