Guerre en Ukraine : la Commission européenne envisage de nouvelles sanctions contre la Russie et la Chine

© JAMES ARTHUR GEKIERE / BELGA MAG / Belga via AFP

L'Union européenne prépare une nouvelle série de sanctions contre la Russie, motivée par la nécessité d'améliorer l'application de la législation et de lutter contre les contournements. Soumis vendredi aux États membres par la Commission européenne, ce nouveau paquet de mesures visera les entreprises et les pays suspectés d'aider le Kremlin à se soustraire à la longue liste de pénalités imposées depuis février 2022.

« L'objectif est d'éviter que des biens interdits d'exportation vers la Russie ne trouvent un chemin pour approvisionner le complexe militaire russe », a indiqué lundi Éric Mamer, le porte-parole de la Commission européenne. Le projet devrait être examiné mercredi lors d'une réunion à Bruxelles entre représentants des pays décisionnaires.

Au total, 541 sociétés dont 526 russes pourraient être réprimées. Dans le détail y figurent aussi une société iranienne, deux compagnies des Émirats Arabes Unis, deux firmes situées en Ouzbékistan, une en Arménie et une en Syrie. Pour la première fois, plusieurs entreprises chinoises et de Hong Kong pourraient être concernées par ces restrictions.

À lire aussi En Russie, un défilé du 9 mai sous haute tension

L'avertissement du ministre chinois des Affaires étrangères

Le Financial Times, qui a pu consulter le document, a révélé le nom des sociétés ciblées : 3HC Semiconductors et King-Pai Technology, basées en Chine continentale, Sinno Electronics, Sigma Technology, Asia Pacific Links, Tordan Industry et Alpha Tradin...


Lire la suite sur LeJDD