Guerre en Ukraine: le chef de Wagner vante l'efficacité de ses troupes "indépendantes"

Evgueni Prigojine supposément photographié aux côtés de ses hommes dans les mines de sel de la ville de Soledar, le 11 janvier 2023  - Ria Novosti
Evgueni Prigojine supposément photographié aux côtés de ses hommes dans les mines de sel de la ville de Soledar, le 11 janvier 2023 - Ria Novosti

Le chef du groupe paramilitaire Wagner, Evguéni Prigojine, compte capitaliser sur sa victoire revendiquée sur l'armée ukrainienne à Soledar. Dans une vidéo publiée samedi soir par son service de presse, ce membre du cercle rapproché de Vladimir Poutine a vanté l'efficacité de ses troupes en Ukraine, où elles sont souvent en rivalité avec celles régulières de l'armée russe.

Evguéni Prigojine affirme que ses hommes sont très expérimentés et "remplissent tous leurs objectifs de façon indépendante" car ils possèdent leurs propres avions, pièces d'artillerie et véhicules blindés. "Le plus important, c'est le système de commandement, qui a été parfaitement perfectionné. Le groupe Wagner écoute tout le monde, chacun peut dire son avis", a-t-il assuré.

Une critique du commandement militaire russe?

Mais "après la prise d'une décision, toutes les missions sont exécutées, personne ne peut revenir en arrière. C'est la discipline la plus féroce qui nous donne cette possibilité", a-t-il poursuivi, vêtu d'une tenue de camouflage à côté d'un homme qu'il présente comme le commandant de Wagner dans la bataille de Soledar.

Ces commentaires d'Evguéni Prigojine apparaissent comme une nouvelle critique voilée du haut commandement militaire russe, accusé, même par certains partisans de Vladimir Poutine, de manquer de coordination et d'être éloigné des réalités du terrain. Ces derniers mois, Evguéni Prigojine a critiqué à plusieurs reprises les commandants des troupes russes, notamment lors des succès militaires ukrainiens cet automne dans les régions de Kharkhiv (est) et Kherson (sud).

Vendredi, l'armée russe a annoncé la prise de Soledar sans mentionner initialement les combattants de Wagner. Evguéni Prigojine, via son service de presse, avait alors regretté "des tentatives permanentes de voler les victoires" de son groupe. Fait rare, le ministère russe de la Défense a ensuite publié un communiqué saluant le "courage" et le rôle joué par les hommes de Wagner à Soledar.
Le groupe Wagner, fondé en 2014, a recruté des milliers de détenus pour combattre en Ukraine en échange de réductions de peine. Signe d'une montée en puissance, Evguéni Prigojine, 61 ans, a reconnu en septembre avoir fondé Wagner après des années de déni. Il se rend désormais régulièrement sur le front ukrainien et s'exprime activement via son service de presse.

Article original publié sur BFMTV.com