«La guerre en Ukraine change les perspectives de l'Union européenne», déclare Bourlanges

Interrogé par Dimitri Pavlenko, Jean-Louis Bourlanges, président de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, s'est indigné de la réaction européenne face à la présence russe en Ukraine. "Ce qui est surprenant, c'est notre surprise. Ce qui est surprenant, c'est notre démobilisation. On est dans un monde dur et on est confrontés à un homme (Vladimir Poutine - NDLR) qui défend une cleptocratie parce que c'est quand même un pouvoir qui a simplement raflé pour lui même l'ensemble et ses oligarques l'ensemble des richesses d'un pays".

"Il ne peut pas s'accommoder de la contagion démocratique et il réagit, face à tout ce qui ressemble à une expansion démocratique des idées, par de la violence. C'est ça le monde dans lequel on est. Et maintenant, nous l'avons découvert", déclare Jean-Louis Bourlanges.

Des modifications institutionnelles du fonctionnement de l'Union européenne

Selon Jean-Louis Bourlanges, la guerre en Ukraine "change profondément les perspectives de l'Union européenne". Le président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale a également dénoncé les problèmes structurels de l'Union européenne. "Nous faisons face à une inertie institutionnelle. Nous avons cru que nous pouvions élargir sans rien changer d'important à la façon dont nous fonctionnons. On ne fonctionne pas à vingt-huit ou à vingt-sept comme on fonctionnait à six ou à neuf ou à douze, et on ne fonctionnera pas à trente-sept comme on fonctionne aujourd'hui à vin...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles