Guerre en Ukraine : la Russie simule des tirs de missiles à capacité nucléaire

Un couloir sera ouvert pendant trois jours à Marioupol. (Photo d'illustration)
Un couloir sera ouvert pendant trois jours à Marioupol. (Photo d'illustration)

Lors de manoeuvres militaires dans l'enclave russe de Kaliningrad, mercredi 4 mai, la Russie a simulé des « lancements électroniques » de systèmes de missiles balistiques mobiles Iskander à capacité nucléaire, a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Les forces russes ont procédé à des frappes uniques et multiples sur des cibles qui simulaient des lanceurs de systèmes de missiles, des aérodromes, des infrastructures protégées, des équipements militaires et des postes de commandement d'un ennemi fictif, a précisé le communiqué.

Après avoir effectué les tirs « électroniques », les militaires ont effectué une manoeuvre pour changer de position afin d'éviter « une éventuelle frappe en représailles », selon le ministère de la Défense. Les unités de combat se sont également exercées à des « opérations dans des conditions de radiation et de contamination chimique ». Plus de 100 militaires ont participé à ces exercices.

À LIRE AUSSIGérard Araud – Où nous mène l'escalade en Ukraine

Un cessez-le-feu annoncé dans l'usine Azovstal

La Russie a annoncé mercredi soir que ses forces allaient cesser le feu sur l'aciérie Azovstal dans le port ukrainien de Marioupol et ouvrir un couloir humanitaire pendant trois jours à partir de jeudi pour évacuer des civils. « Les forces armées russes vont ouvrir un couloir humanitaire de 08h00 à 18h00 heure de Moscou (de 05h00 à 15h00 GMT) les 5, 6 et 7 mai à partir du site de l'usine métallurgique Azovstal pour évacuer [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles