Guerre en Ukraine : le Premier ministre britannique Boris Johnson à nouveau en visite à Kiev

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© STR / UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SERVICE / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson est ce vendredi à nouveau en visite à Kiev, une visite surprise qui intervient au lendemain de celle de quatre dirigeants de l'Union européenne. "Je suis ravi de voir à nouveau à Kiev un grand ami de notre pays, Boris Johnson", a écrit sur Telegram le président ukrainien Volodymyr Zelensky. "C'est bien d'être à nouveau à Kiev", a indiqué de son côté Boris Johnson sur son compte Twitter.

Les informations à retenir :

Le Premier ministre britannique Boris Johnson en visite à Kiev La situation est "extrêmement alarmante" dans le Donbass L'Ukraine est suspendue au verdict de sa candidature à l'Union européenne Les Vingt-Sept doivent décider, lors d'un sommet les 23 et 24 juin, s'ils accordent à l'Ukraine ce statut officiel de candidat Les combats se concentrent depuis plusieurs semaines sur Severodonetsk et Lyssytchansk

La France ne reçoit plus aucun gaz russe par gazoduc

Le gestionnaire du réseau français de transport de gaz GRTgaz a annoncé vendredi ne plus recevoir de gaz russe par gazoduc depuis le 15 juin, avec "l'interruption du flux physique entre la France et l'Allemagne". Le géant russe Gazprom  a considérablement réduit ces derniers jours ses livraisons vers les pays européens, notamment vers l'Allemagne via le gazoduc Nord Stream  1, ce qui pourrait avoir causé l'interruption de l'approvisionnement vers la France. Mais le gestionnaire français a rassuré quant au remplissage des stocks français qui s'élève à 5...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles