Guerre en Ukraine: Biden déplore que Zelensky n'ait "pas voulu entendre" ses avertissements

Le président américain a rappelé que les États-Unis avaient alerté l'Ukraine face au risque d'invasion russe bien avant le début du conflit. "Beaucoup de gens pensaient que j'exagérais", a-t-il regretté.

Le président américain Joe Biden a déclaré vendredi que son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky n'avait "pas voulu entendre" les avertissements des États-Unis avant le déclenchement de l'invasion russe en février.

"Je sais que beaucoup de gens pensaient que j'exagérais", a affirmé Joe Biden lors d'une réception destinée à la collecte de fonds à Los Angeles, en faisant référence à son avertissement sur la possibilité d'une attaque russe.

"Mais je savais que nous avions des informations pour soutenir" cette évaluation de la situation, a-t-il ajouté devant les journalistes.

"Poutine allait franchir la frontière"

Le président russe Vladimir "Poutine allait franchir la frontière. Et cela ne faisait pas de doute, et Zelensky, comme beaucoup d'autres gens, ne voulait pas l'entendre. Je comprends pourquoi ils ne voulaient pas l'entendre, mais (Poutine) est entré".

Les États-Unis avaient commencé à alerter sur les préparatifs russes d'une invasion de l'Ukraine bien avant que le président Poutine annonce le 24 février le lancement de son "opération spéciale" contre le pays.

Les avertissements avaient suscité l'incrédulité et même des critiques voilées de la part de Volodymyr Zelensky et de certains alliés européens de Washington, qui estimaient à l'époque que les États-Unis étaient trop alarmistes.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Ukraine: Paris propose d'aider à débloquer le port d'Odessa, combats dans l'est et le sud

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles